Grandeur et décadence

Avis sur La Première Leçon du sorcier - L'Épée de vérité,...

Avatar Tus
Critique publiée par le

L'épée de Vérité est un cycle curieux. Il commence bien. Très bien même. Le premier tome m'a littéralement conquis : univers travaillé, personnages attachants, style accessible, histoire plaisante. Une très bonne entrée en matière et il convient d'ailleurs de noter que ce premier volume est le seul qui ses suffise à lui-même, l'histoire ayant une conclusion qui n'appelait pas forcément de suite.

Par contre si vous commencez le second tome, il n'y aura pas de dénouement à l'histoire principale avant le 11ème tome.
Et c'est là que le bât blesse. L'auteur arrive à maintenir un niveau de qualité et d'intérêt narratif sur les 4 premiers volumes. Après c'est le drame. On passe d'une histoire prenante et bien menée à un espèce de salmigondis politico-religieux absolument imbitable.
Dans un premier temps l'histoire s'éloigne de ces héros, ce qui aurait put permettre un renouvellement des personnages mais qui est complétement raté puisque les nouveaux personnages sont d'une part irritant mais aussi inintéressant. Les histoires deviennent banale et Terry GOODKIND adopte une trame qu'il va suivre sur tous les volumes suivants : un développement longuet et peu palpitant dont la conclusion sera littéralement expédié dans les dernières pages. Frustrant. Surtout après les premiers volumes très bien rythmés.
Viens ensuite le moment ou la saga sombre littéralement : l'auteur se lançant dans une croisade idéologique, qui serait acceptable si elle n'était proprement rabâchée et sur-rabâchée à en devenir complètement gonflante. L'auteur à le droit de défendre ces idées, mais le lecteur vient chercher une histoire d'heroîc-fantasy pas un traité pseudo-philosophique sans aucune profondeur. Ce qui aurait put donner un plus à l'histoire la dessert totalement au final.

Alors pourquoi "7" ?
Parce que le premier tome est vraiment chouette.
Parce-que les 3 suivants le sont aussi.
Parce-que l'auteur arrive à peu prêt à rattraper son histoire dans le dernier volume ( un concentré des qualités mais surtout des défauts de la série ).
Parce-que cela se lit rapidement.
Parce-que, malgré tout, l'auteur arrive à maintenir un semblant d'intérêt à sa trame principale et que j'avais envie de connaître la fin.

Curieux, disais-je. Une série qui attire immédiatement la sympathie mais qu'on ne peut pas recommander sans réserves car elle n'a pas su faire l'économie d'environ 2000 pages. Bien mais aurait put mieux faire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 166 fois
1 apprécie

Autres actions de Tus La Première Leçon du sorcier - L'Épée de vérité, tome 1