Nous avons fini il y a peu la saison 3 de « The Crown », série que nous apprécions toujours autant. Alors, pour ne pas quitter « the Queen » si rapidement, j’ai ressorti un livre qui était depuis un bon moment dans ma PAL (Pile À Lire) : « La Reine des lectrices ».


Je vous fais le pitch avec la quatrième de couverture : « Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, tout d'un coup, rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne à négliger ses engagements royaux ? »


Là où la série rends la Reine (presque) humaine, ce livre la rends attachante (hélas, c’est de la fiction).


Au hasard d’un bibliobus où s’est perdu l'un de ses chiens, la reine découvre une livre, et surtout un lecteur. Elle va apprivoiser le livre, et adopter le lecteur, prénommé Norman, qui va devenir son tabellion personnel, en charge d’alimenter son appétit de plus en plus insatiable pour les livres.



Elle découvrait également que chaque livre l'entraînait vers d'autres livres, que les portes ne cessaient de s'ouvrir, quels que soient les chemins empruntés, et que les journées n'étaient pas assez longues pour lire autant qu'elle l'aurait voulu.



Les gouvernements savent depuis longtemps que les livres ont du pouvoir, on découvre ici leur mauvaise influence sur sa gracieuse majesté, mais aussi sur l’institution royale toute entière.


Un roman court, très drôle, très british. En quelque cent pages, c’est à la fois une satire irrésistible des pesanteurs du système monarchique britannique mais aussi une réflexion plus grave qu’il n’y parait sur le pouvoir subversif de la lecture.

zemoko
8
Écrit par

Le 30 janvier 2020

Critique lue 352 fois

Arnaud Malon

Écrit par

Critique lue 352 fois

D'autres avis sur La Reine des lectrices

La Reine des lectrices
Plume
7

Critique de La Reine des lectrices par Plume

Je ne suis pas vraiment intéressée par les grandes familles de monarques, les princesses et autres histoires de dynasties... À vrai dire c'est bien loin de mes intérêts et préoccupations ne serait-ce...

le 15 sept. 2011

5 j'aime

La Reine des lectrices
lemmon
7

Critique de La Reine des lectrices par lemmon

La reine d'Angleterre, un beau matin se pique de lecture. Grave erreur ! Le royaume ne permettra pas que sa Queen fasse fi de tout le protocole auquel elle est tenue. Bennet nous sert sur un plateau...

le 11 oct. 2010

3 j'aime

La Reine des lectrices
BdL85
5

Critique de La Reine des lectrices par Brice Delice

Hum, vous connaissez le principe, grosse attente --> grosse déception. J'avais envie d'un livre sur les amoureux des livres, quelque chose de drôle, de tendrement amusant. En fait, j'ai été...

le 30 déc. 2012

2 j'aime

Du même critique

Ce qui ne me tue pas
zemoko
9

Ce n'est pas du Stieg Larson... mais c'est un très bon roman

Est-ce que c'est du Stieg Larson ? Non, bien évidemment que non. Est-ce que c'est grave ? Pas tant que cela... Bon, d'accord, le fait d'avoir lu les premiers "Millenium" voici déjà quelques années a...

le 21 sept. 2015

11 j'aime

2

Temps glaciaires
zemoko
9

Commissaire, ne changez pas, restez comme vous êtes !

Disclaimer : je suis fan de Fred Vargas et j'adore l'Islande... donc, attention, ma critique et la note que je donne à ce livre sont sans doute biaisés. Vous êtes prévenus. Ceci étant dit, j'ai...

le 16 mars 2015

11 j'aime

1

Ecoute la ville tomber
zemoko
8

Une ville en plein burn-out

« Écoute la ville tomber » est le premier roman de Kate Tempest dont on me dit quʼelle serait une rappeuse anglaise déjà connue et reconnue dʼune trentaine dʼannée (ce que je veux bien le...

le 21 mars 2018

8 j'aime