Couverture La Vie devant soi

Critiques de La Vie devant soi

Livre de (1975)

Critique de La Vie devant soi par ofil

Une histoire touchante entre une vielle dame juive, Mme Rosa, nourrice d'enfants de putes et un jeune garçon arabe, Momo, qui ne connaît ni son âge, ni ses parents. Ces deux là prennent la vie comme elle vient. Romain Gary réussit ici à transmettre une bouffée d'optimisme, de légerté malgré les galères. Un de mes premiers souvenirs de lecture, à lire absolument. Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

1
Avatar ofil
9
ofil ·

C'est momo qui dit.

NOPE! Je l'ai lu sur les conseils d'un ami, un Goncourt et puis au vu de sa moyenne SC on peut parler de must. J'ai pas aimé dès les premières pages. Tout ce fourbi, et puis cette écriture, très lourde, aussi grosse que Madame Rosa. Avec toutes ces répétitions: "j'irai le voir"; Machin "qui dit" vraiment pas beau tout ça. Peut être que c'est voulu et que c'est fait exprès, mais j'en... Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

7 8
Avatar Cyrielle Farges
4
Cyrielle Farges ·

Si attachant...

... ce petit Momo dans son Belleville/Pigalle haut en couleur. Les filles qui se défendent et leurs proxynètes, la grosse Madame Rosa et son portrait d'Hitler, Monsieur Hamil et son pote Hugo Victor... Tous les persos sont parfaits, La narration dans la bouche d'un gamin de 10 ans, c'est Pagnol qui rencontre Cavanna et Pennac. Génial et émouvant, je l'ai dévoré. Lire la critique de La Vie devant soi

Avatar Fofifriend
9
Fofifriend ·

Critique de La Vie devant soi par Touillette

Comme à son habitude, Romain Gary alias Emile Ajar nous raconte sans filtre une histoire émouvante dans un style incomparable. Ce livre décrit un amour passionnel entre des personnes que tout oppose; là ou la pauvreté et la peur de la mort créer des liens exceptionnels. Un ovni a ne pas rater. Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

Avatar Touillette
10
Touillette ·