Avis sur

La Vie devant soi par missbouquinaix

Avatar missbouquinaix
Critique publiée par le

Petit résumé : le petit Mohammed, 10 ans (ou 14 ?), habitant de Belleville, nous fait partager quelques moments clés de sa vie, du haut de son regard d'enfant et avec un parler très caractéristique !

Il nous promène dans des situations tragiques mais qu'il met à distance par ses remarques pleines d'humour et de sagesse: ex = "quand je serai grand j'écrirai moi aussi les misérables parce que c'est ce qu'on écrit toujours quand on a quelque chose à dire." ou encore "dans la vie c'est toujours la panique" ou encore "Je sais qu'il y a beaucoup de gens qui font du bien dans le monde, mais ils font pas ça tout le temps et faut tomber au bon moment. Il y a pas de miracle". Bon il faut que je m'arrête sinon je vais bientôt vous citer tout le livre !

A travers son récit, se dessine une grande histoire d'amour entre le petit Momo, qui cherche désespérément une famille, et Madame Rosa qui s'occupe des "enfants de pute", au grand coeur mais de plus en plus malade. Il fera tout pour l'empêcher d'aller à l'hôpital, à défaut de pouvoir la sauver.

Très rapidement on s'attache à ce petit garçon qui nous donne des leçons de vie et nous fait réfléchir sur un monde que l'on a pas l'habitude de côtoyer. En même temps il est le reflet de l'époque de Gary, des années 1970 à travers des personnages savoureux comme Monsieur Hamil, qui lui apprend le Coran, ou Madame Lola, la travestie maternelle.

Bref un chef d'oeuvre que vous invite à découvrir à votre tour rapidement, si ce n'est pas déjà fait !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 40 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de missbouquinaix La Vie devant soi