Une très belle chronique des USA du début du 20em siècle. À cette époque, les États-Unis ne sont pas encore la grande puissance actuelle mais sont déjà en passe de le devenir. C’est une société en pleine mutation, dynamique mais aussi rude pour la plupart de ses habitants. Dos Passos imagine différents personnages et par leurs biais, nous présente cette époque. C’est la grande force de ce roman. Une galerie de portraits rendant ce livre très humain. Une façon habile de mêler la grande histoire avec le destin de quelques héros ordinaires qu’on prend plaisir à suivre jusqu’à première guerre mondiale. Passionnant !
Kabuto
8
Écrit par

Le 8 septembre 2013

1 j'aime

2 commentaires

Le 42e Parallèle
Elosezhello
9

Le 20ème siècle dans ta face

Avant John Dos Passos, je ne pensais pas qu'un collage pouvait se lire. Attacher des bouts d'articles, de petits épisodes de personnages qui ne semblent pas faits pour se rencontrer, des poèmes, des...

il y a 12 ans

2 j'aime

Le 42e Parallèle
Kabuto
8

Critique de Le 42e Parallèle par Kabuto

Une très belle chronique des USA du début du 20em siècle. À cette époque, les États-Unis ne sont pas encore la grande puissance actuelle mais sont déjà en passe de le devenir. C’est une société en...

il y a 9 ans

1 j'aime

2

Gosford Park
Kabuto
7
Gosford Park

Chroniques de la bonne société anglaise

Une parfaite évocation de la société anglaise des années trente avec les aristocrates d'un coté et les serviteurs de l'autre. Un monde fascinant fait d'hypocrisie, de mensonge et d'apparence. Alors...

il y a 11 ans

17 j'aime

3

Maus : L'Intégrale
Kabuto
8

Critique de Maus : L'Intégrale par Kabuto

Encore une BD que je n'avais pas franchement envie de lire. Un sujet lourd et tellement exploité que malheureusement j'ai l'impression qu'on en a fait depuis longtemps le tour et qu'à part le devoir...

il y a 10 ans

12 j'aime

Pale Rider, le cavalier solitaire
Kabuto
4

Critique de Pale Rider, le cavalier solitaire par Kabuto

Un cow-boy solitaire débarque dans un bled perdu ou comme par hasard, les pauvres prospecteurs se font voler leurs concessions par un gros méchant. Alors le gentil cow-boy solitaire (même pas peur)...

il y a 12 ans

11 j'aime