Couverture Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

Critiques de Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

Livre de (1998)

Critique de Le Capitaine est parti déjeuner et les... par Clément

En 1991, alors âgé de 71 ans (il mourra à 74), Bukowski accepte d'écrire son journal intime à la demande d'un ami éditeur. Pendant deux ans, il va donc parler une nouvelle fois de lui, celui qui a toujours transparu dans ses romans, mais cette fois-ci sous un angle autobiographique nouveau. Un bouquin que l'on conseillera donc après la découverte d'une partie de son œuvre. C'est en effet plus... Lire la critique de Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

15 1
Avatar Clément
8
Clément ·

Je ne tenterai même pas de rivaliser avec le titre du livre

En fin de bouquin, Bukowski déclare que les écrivains devraient s'inspirer de la boxe. Et l’analogie est bien trouvée. Dans ce journal intime, on sent que bientôt celui qui boxait avec les mots à en mettre ses rivaux K.O. en deux trois coups bien portés ne tardera pas à raccrocher les gants. Et il le sait, bien plus que quiconque. La faucheuse est présente tout le long de ce récit qui n'en... Lire l'avis à propos de Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

13 5
Avatar Pravda
8
Pravda ·

Pourquoi rencontre-t-on si peu de gens passionnants ?

Il a vécu Charles, il est vieux, il est usé. La faucheuse rôde, elle lui tend la main. Il a compris Charles, le prochain c'est lui. Il répondra présent. Création exacerbée. Urgence. Il se tourne vers l'existence passée. Matérialisation de ses dernières pensées. Derniers regards sur le monde. Derniers instants de réflexion. Plume toujours cinglante. Fidèle à lui-même. Solitaire parmi les hommes.... Lire l'avis à propos de Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

14
Avatar Baragne
8
Baragne ·

La moiteur languissante d’un titre qui n’en finissait plus

Charles Bukowski a lu tout Dostoïevski, tout Tolstoï. Il voue un culte à John Fante. Il aime bien Céline même si c’était un type pas fréquentable. Et il pourra toujours le nier mais il appréciait le travail d’Hemingway. Quelqu’un en a-t-il jamais eu quelque chose à foutre ? Certainement pas ce vieux Buk’.... Lire la critique de Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

2
Avatar Neeco
10
Neeco ·

"Deux choses clochent avec l'argent en avoir trop ou pas assez"

On voit clairement que Buko prend de l'âge... Il rabâche sans cesse la même chose et, au meilleur des cas, cela nous décroche un infime sourire, au pire, on se dit "Merde, on parle bien du même Bukowski ?! Celui qui a écrit Au sud de nulle part ?". Sur la trentaine de chapitres, tous écrits en plein milieu de la nuit, il n'y en a qu'une petite poignée qui font vraiment rire et qui soulèvent... Lire la critique de Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

Avatar Dmitri Fantski
4
Dmitri Fantski ·

Critique de Le Capitaine est parti déjeuner et les... par MC_Sauteuse

le capitaine est en vitesse de croisière. on a le temps de se couper les ongles des pieds et de penser à la liste des courses. les vieux c'est toujours un peu chiant de toute façon. "J'étais en train de faire les cent pas quand ce gamin s'est précipité dans ma direction. Mais je l'avais vu venir, et je savais ce qu'il avait en tête. Il a tenté de me barrer la route. "Excusez-moi, mais vous êtes... Lire l'avis à propos de Le Capitaine est parti déjeuner et les marins se sont emparés du bateau

Avatar MC_Sauteuse
4
MC_Sauteuse ·