Avis sur

Le Charme discret de l'intestin par HenriMesquidaJr

Avatar HenriMesquidaJr
Critique publiée par le

Me sachant concerné par le sujet, une de mes amies "babeliotte" m'offrit ce livre, m'enjoignant d'en faire le meilleur usage. de fait, l'herméneutique de l'opuscule aura bouleversé ma vie de constipé chronique et aura su me réconcilier avec les fantaisies de mon dolichocôlon.
Ecrit par une jeune médecin allemande, rien qu'en son pays l'oeuvre dépasse le million d'exemplaires vendus. le besoin était donc pressant.
On découvre des choses insoupçonnées, par exemple que l'intestin grêle entièrement déplié (plis et villosités compris) atteint sept kilomètres de longueur ; que l'alcool fait péter (je vais peut-être repenser ma consommation) ; que le dégobillage est la résultante salvatrice d'une savante mécanique consommée.
Quatre-vingt dix pour cent de la sérotonine (hormone du bonheur) que nous produisons sont fabriqués dans l'intestin. de l'âme, je ne connaissais que le vague, j'apprends que ce vague est aussi un nerf, magistrale voie de communication prioritaire entre l'intestin et certaines régions du cortex. Notre intestin, cerveau du ventre est doté des mêmes récepteurs nerveux que son grand frère du haut, c'est lui qu'il faudrait parfois savoir déplier sur le divan.
Nos amis les chats peuvent, déjections aidant devenir nos meilleurs ennemis par l'entremise de la toxoplasmose, tapie insidieusement en nous et qui induirait de la déréliction, jusqu'à des démarches suicidaires.
Vous serez abasourdis de découvrir les luttes intestines que se livrent, en nos fondements impassibles, mauvaises et bonnes bactéries.
La sidération vous guettera lorsque vous lirez que, sans qu'il soit question de scatologie, il y a cependant matière à transplantations fécales.
Et si l'on en vient à nous traiter d'opisthoconte tendance eucaryote, sachons que c'est un honneur que l'on nous fait.
Bref, dès lors qu'ainsi caca est grand, puisse cette didactique lecture faire de nous, à la turque de préférence, des chieurs accomplis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 340 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de HenriMesquidaJr Le Charme discret de l'intestin