Couverture Le Degré zéro de l'écriture

Le Degré zéro de l'écriture

(1953)
12345678910
Quand ?
7.0
  1. 2
  2. 6
  3. 6
  4. 5
  5. 13
  6. 51
  7. 106
  8. 86
  9. 28
  10. 14
  • 317
  • 13
  • 351
  • 7

Il y a donc dans toute écriture présente une double postulation : il y a le mouvement d'une rupture et celui d'un avènement, il y a le dessin même de toute situation révolutionnaire, dont l'ambiguïté fondamentale est qu'il faut bien que la Révolution puise dans ce qu'elle veut détruire l'image...

Match des critiques
les meilleurs avis
Le Degré zéro de l'écriture
VS
Avatar clairemouais
7
La chanson de Roland

Barthes, le monde entier en parle et moi je n'avais pas lu, attaquons-nous au monstre. Barthes chante. Mélodie incroyablement agréable, attirante, et quand on a lu une introduction, courte, nette, qui pose clairement les bases nécessaire à la suite de la lecture, on ne peut qu'être curieux de savoir où tout cela va nous mener. L'histoire de la littérature, l'Histoire, on se dirige bien par là, on dirait, mais pas seulement, ne nous méprenons pas. Barthes chante bien, et il sait vous...

13
Critique de Le Degré zéro de l'écriture par reno

Découvrant dans la forme littéraire, en plus de la langue et du style, un autre terme : l'écriture, comme « un ensemble de signes », Barthes s'autorise donc de la sémiologie pour aborder la critique littéraire. Or il semble étrange à quel point, dans le cadre d'une intention structuraliste, de voir combien le développement de sa pensée et de son idée fonctionne moins dans le cadre de la rigueur d'une logique qui lui échappe qu'il ne procède par glissements surprenants. Ainsi l'artificiel qui... Lire la critique de Le Degré zéro de l'écriture

12 7

Critiques : avis d'internautes (8)

Le Degré zéro de l'écriture
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Stylé comme jamais

Je n'ai pas lu ce livre, ça fait toujours bien pour commencer une critique. Non je voulais parler (encore) de l'ouvrage Roland Barthes par Roland Barthes, dont j'ai déjà parlé dans une critique sur la fiche associée, donc je me déplace sur cette fiche du même auteur mais pas d'un même ouvrage, qui semble parler cela dit de la jouissance du style, donc ma pensée ci-dessous... Lire l'avis à propos de Le Degré zéro de l'écriture

3 21
Avatar VernonMxCrew
8
VernonMxCrew ·
Découverte
Indispensable

Étudié à la fac dans le cadre d'un cours intitulé "Histoire et théorie des genres littéraires", Le degré zéro de l'écriture est indispensable pour qui s'intéresse un minimum à l'essence même de la littérature et aux enjeux de l'écriture. Roland Barthes et ses essais sont à ranger aux côtés de Gracq, Todorov, Bakhtine, Sarraute, Sartre, Jauss... Lire la critique de Le Degré zéro de l'écriture

3 1
Avatar badgone88
8
badgone88 ·
Le degré dix-mille de l'ennui !

Les Chinois ont leurs célèbres supplices, les Français ont Roland Barthes. "Regardez comme je suis malin, comme j'écris des trucs intelligents." De la pure masturbation intellectuelle. Barthes a du mettre des décennies à élaborer une thématique si machiavéliquement dénuée d'intérêt. Chaque mot est savamment choisi pour être plus chiant que le précédent. Je ne serais pas étonné d'apprendre... Lire la critique de Le Degré zéro de l'écriture

3 1
Avatar jpreat2000
1
jpreat2000 ·
Le sens du moindre mot

Tout a un sens, le moindre mot, et il peut varier en fonction du style, de l'état de la langue, qui est moins qu'un matériau, mais un horizon, un objectif : elle est un objet vivant auquel on offre l'usage qu'on veut. C'est la thèse que Roland Barthes développe dans ce court essai qu'est le Degré zéro de l'écriture, comme dans les brefs "essais critiques" qui le suivent dans ce volume, plus... Lire la critique de Le Degré zéro de l'écriture

Avatar Alexandre Katenidis
8
Alexandre Katenidis ·
Analysons des analyses

Cet essai est inclu dans ma liste de lectures pour l'hypokhâgne mais il faisait déjà partie de ma bibliothèque depuis quelques années. J'attendais de m'être constitué une culture littéraire assez solide pour m'y "attaquer". Cette analyse est incroyable, une nouvelle révélation et renforce ma passion pour la littérature: la question des pronoms, des temps, du style, du langage, de l'écriture,... Lire l'avis à propos de Le Degré zéro de l'écriture

Avatar caproust
10
caproust ·
Toutes les critiques du livre Le Degré zéro de l'écriture (8)