Une dernière parole, un dernier voeu...

Avis sur Le Dernier Vœu

Avatar LinkRoi
Critique publiée par le

Parlons de Witcher : le dernier voeu !

Alors, première chose avant toute, ceci est ma première critique de livre. Livre que j'ai lu/écouté en audio et je vous expliquerai pourquoi avant de commencer la critique. Alors, la saga The Witcher est avant tout des livres, puis une série/film obscur, des jeux et bientôt une série Netflix. Oui, l'univers est immense, c'est clair que peut importe le format, il y a quelque chose à faire de cette licence ! MAIS, j'ai beau avoir été attiré par les livres, je n'ai jamais franchi le pas pour plusieurs raisons, la première, je n'aime pas forcément lire de grosse ouvrage, la deuxième, j'arrive mal a m'imerger dans une lecture. Du coup, pris au pied du mur, j'ai fait une découverte qui changea ma vie à tout jamais skill suicide -10%. Les livres audio pardi ! qu'elle fut ma surprise de voir la saga des livres sur Audible.ca être en cours de doublage (dernier livre prévu pour fin 2020). De quoi étendre mon savoir sur l'univers, de vraiment plonger dans l'univers (car oui, en livre audio j'arrive mieux à imaginer, c'est con comme ça) et surtout, de découvrir d'autres oeuvres a l'avenir !

Alors, le dernier voeu n'est pas vraiment le premier "premier" tome de l'histoire, ici on a plus affaire a un recueil d'histoire en tout genre qui font découvrir le lore et les aventures un peu saugrenue de Geralt. Lorgnant forcément sur le fantastique, le livre fait des allusions a beaucoup d'oeuvre de Disney sans le cacher pour le moins du monde (Blanche Neige, Cendrillon, etc...). Est-ce intéréssant ? Moi, je trouve que oui, ah pour le coup, on peut dire ce qu'on veut, mais suivre les histoires de Geralt c'forcément bien. En soit, j'ai juste eu un peu de difficulté a suivre par moment, la coupure d'une histoire a l'autre est parfois peu gracieuse et le livre manque peut-être un zeste d'information sur le bestiaire et autres, surtout SURTOUT si vous découvrez l'univers avec ce livre. Genre, moi, je savais c'était quoi un kikimou, hum, un kikimore !

Dans cette critique, comme l'histoire (hormis la voix de la raison) ne se suit pas vraiment, je vais énumérer chaque histoire et mettre en contexte !

Avant toute chose, je tiens à parler du doubleur, celui qui narre l'aventure, car ça change tout et comme ce n'est pas de la "lecture classique", il faut bien en parler ! Alors le narrateur de cette saga sur Audible est Nicolas Justamon et il fait un excellent boulot ! le débit de parole permet de bien comprendre, les expressions sont bien utilisées et il imite (de façon correcte) les personnages pour être bien plongé dans l'ambiance, un très bon boulot !

Première histoire : le sorceleur. Une histoire de contrat, assez spéciale tout de même puisqu'il s'agit d'enlever la malédiction, ou de tuer la fille incestueuse du Roi Foltest, rien que ça. Morte a sa naissance, la petite revint a la vie en tant que Strige, une grosse saloperie qui fait peur !. Geralt devra trouver un moyen de soulever la malédiction qui pèse sur elle, une histoire très correcte qui se laisse suivre.

Deuxième histoire : la voix de la raison. La voix de la raison est découpée en plusieurs parties durant tout le récit, difficile de parler de son histoire pour être franc. Après le combat contre la Strige, Geralt sera en convalescence pendant un bon petit moment, une occasion pour lui de raconter ses histoires.

Troisième histoire : un grain de vérité. Peut-être à mes yeux la moins intéressante du livre (elle reste quand même très sympathique) lorgant sur la belle et la bête niveau scénario. Grosso modo, Geralt fera la rencontre d'un monstre du nom de Nivellen. Les deux auront beaucoup de choses à se dire, une histoire intéressante bien qu'assez peu importante.

Quatrième histoire : le moindre mal. Cette histoire fait partie de ceux les plus intéressantes du récit, pourquoi ? tout simplement, car on apprend comment Geralt a obtenu son titre de Boucher de Blaviken. Dans les jeux, on entend parler de ça, mais on ne sait pas vraiment ce qu'il s'est passé pour qu'il obtienne son titre de Boucher. J'ai trouvé ça très intéressant, bien amené et surtout intense !

Cinquième histoire : une question de prix. Ce n'est pas ma préférée encore une fois, traitement assez banal comme pour le grain de vérité. Geralt se verra embauché par la Reine de Calathan (la lionne de cintra) pour éventuellement abattre un monstre. Le récit est plutôt bon et propose une fin assez inattendu.

Sixième histoire :Le Bout du monde, première histoire où l'on rencontre Jaksier il me semble, grosso modo Geralt cherche du boulot, ah oui ? et un groupe de paysans solliciteront son aide pour venir a bout d'un sylvain, pas ton oncle Sylvain non, une saloperie des bois. Très drôle comme histoire grâce a un Jaskier aux répliques sanglantes et comique comme toujours !

Septième histoire : le dernier voeu. Alors, très clairement le chapitre le plus intéressant du livre, pourquoi ? comme pour le boucher de Blaviken, ce récit nous apprend un pan important de la relation entre Geralt et Yennefer de hamburger, de vengerdbr ? c'est compliqué ce nom putain. Le récit prend aux tripes, raconte la première rencontre entre Geralt et Yen, ça fait plaisir de comprendre comment leur relation a commencé. D'autant plus que le récit a de nombreuses péripéties plutôt bien amené !

Conclusion : ce premier livre audio est pour moi une vraie découverte, enfin ! me suis-je dit, je pourrai découvrir des oeuvres qui me paraissait inaccessible jusqu'à aujourd'hui. La lecture ce n'est pas mon fort, mais l'audiobook, c'est mon avenir. Ce premier tome est très bon, n'excelle pas compte tenu d'un format très étrange qui peut laisser de marbre voir même mélanger, mais ça reste une aventure audio que j'ai adoré !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 813 fois
6 apprécient

LinkRoi a ajouté ce livre à 2 listes Le Dernier Vœu

Autres actions de LinkRoi Le Dernier Vœu