👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le Feu follet

suivi de Adieu à Gonzague

1931

499

467

65

7.7

Livre de Pierre Drieu la Rochelle · 1931 (France)

Genre : Roman

Groupe :

Le Feu follet
Toutes les informations

Après avoir suivi une cure de désintoxication, Alain s’enferme dans une maison de repos où la solitude et l’ennui pèsent sur le moral de l’ancien débauché. En sortant, il retrouve son ami d’enfance Dubourg qui mène à présent une vie rangée, toute vouée à l’exaltation de la vie de l’esprit. Mais ce compagnon retrouvé parviendra-t-il à tenir Alain éloigné de la vie de salon qui le ronge tant...

Aucun résultat

-Valmont-
8
-Valmont-

Critique positive la plus appréciée

L’aristocrate des songes creux

Collabo, facho, homophobe, raciste, misogyne, patron de la NRF pendant la guerre, paneuropéen, écrivain : DLR ne cochait pas que des bonnes cases et en 2012 son entrée dans la Pléiade suscitait moult...

Lire la critique

il y a 3 ans

palouka
9
palouka

"J'ai manqué être un gigolo. J'ai manqué être un débauché. Un ami parlait de mon génie ; il est mort

Difficile de lire Le feu follet sans que sur le visage d'Alain, ne viennent se superposer ceux de Jacques Rigaut et Maurice Ronet. Difficile de ne pas prêter des intentions à l'auteur, tant ce...

Lire la critique

il y a 11 ans

-Aymeric
7

Otium et opium

Pierre Drieu la Rochelle dément le proverbe : les conseillers sont les payeurs. Payeur, Drieu l'a été en s'engageant en politique, en mettant "sa peau sur la table" selon le mot de Céline. Quoi de...

Lire la critique

il y a 2 ans

Albion
8
Albion

Critique de par Albion

Bien entendu, quand on parle du Feu Follet (mais en parle-t-on encore?), il y a ce visage de Maurice Ronet qui persiste et hante le personnage d'Alain. Lui qui semblait être fait pour ce rôle si...

Lire la critique

il y a 10 ans

retardeness
7
retardeness

Critique de par retardeness

Alain poursuit une énième cure de désintoxication en clinique de repos. Il sait qu'il se redroguera dès sa sortie, il sait qu'il va inéluctablement mettre fin à ses jours. S'ensuit une déambulation...

Lire la critique

il y a 3 ans