Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Le Patient anglais

Avatar Gwen21
Critique publiée par le

"Le patient anglais", c'est avant tout une poésie âpre et rude, aussi blessante et brûlante que le souffle du Sahara. C'est ensuite une atmosphère, celle de la Seconde Guerre mondiale, que l'on croit bien connaître au fil des témoignages et des lectures mais que l'auteur nous présente ici sous un angle nouveau, celui du minage de la retraite des vaincus pour ralentir l'avancée des Alliés et leur occasionner de lourdes pertes. Enfin, "Le patient anglais", ce sont trois histoires qui s'entremêlent dans un ballet poignant : celle d'Hana, la jeune infirmière canadienne, celle de Kip, le jeune sapeur indien, et celle du fameux patient anglais, l'homme mystère, ce grand brûlé rescapé du crash de son avion en plein désert.

Si, ouvrant les pages de ce roman, vous pensez y retrouver le romantisme de son adaptation cinématographique, vous risquez d'être déçus. Comme je vous le disais, le récit est avant tout âpre et la narration est déstructurée, elle est une énigme que vous aurez à résoudre, récoltant patiemment les indices cachés par l'auteur dans son oeuvre.

Michael Ondaatje est né au Sri Lanka et même s'il a la nationalité canadienne, bon sang ne saura mentir, on retrouve dans sa plume le flegme et l'absence de stress des Indiens. D'où ce rythme lent qui pourrait rebuter une majorité de lecteurs et qui m'a souvent obligée à m'accrocher pour ne pas laisser mon intérêt se déliter. L'auteur nous emmène de la fertile campagne anglaise à l'aride étendue désertique du désert de Lybie, de Florence au Caire. Le mystère qui entoure l'identité et le parcours du patient anglais est à peine éclairé par les quelques flash-back retraçant la passion adultérine qu'il a partagée avec Katharine Clifton. Paralysé par ses brûlures, le corps réduit à un vulgaire morceau de carbone, le patient anglais est livré aux soins attentionnés d'Hana qui l'a isolé du corps sanitaire de l'armée et l'a installé dans les ruines d'une villa toscane. Dans ce décor hors du temps et hors du commun, les personnalités vont se révéler, les sentiments se développer et la vie renaître tant bien que mal malgré des passés chahutés.

Une lecture en demi-teinte que j'aurai moyennement appréciée au final. Le style est très littéraire, sans aucun doute talentueux mais aussi très souvent abscons, jusqu'au surréalisme. Et mieux vaut avoir lu "Kim" de Kipling avant de découvrir "Le patient anglais", Ondaatje s'y référant fréquemment, ce qui n'a rien de surprenant étant donnée la mixité de ses influences culturelles.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 422 fois
Aucun vote pour le moment

Gwen21 a ajouté ce livre à 3 listes Le Patient anglais

  • Livres
    Couverture Le baobab

    Challenge AUTOUR DU MONDE (sans limite de temps)

    Le tour du monde des auteurs A prendre en compte - JAPON : Bride Stories, tome 1 - Kaoru Mori - PHILIPPINES : Chat contre...

  • Livres
    Cover 2015

    2015

    Livres lus en 2015. + "Chat contre Humain" dans la catégorie BD + "Strips panique" dans la catégorie BD + "Astérix et...

  • Livres
    Couverture Raoul Taburin

    Challenge de lecture POPSUGAR* - 2015

    *Magazine US Challenge de lecture regroupant 52 livres aux thèmes aléatoires. Éclectisme garanti ! A lire en 2015. Un roman...

Autres actions de Gwen21 Le Patient anglais