👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de Le Rivage des Syrtes

Pasiphae
8
Pasiphae

Et jaunevertgris!

J'ai eu envie, c'était ce matin, d'essayer de poser quelques mots sur quelques symptômes étranges déclenchés à la lecture du Rivage des Syrtes. Ca n'allait pas être évident. J'essaie! En...

Lire la critique

il y a 10 ans

Diothyme
8
Diothyme

Retiens l'ennui

Orsenna est la capitale d'un état fictif qui correspondrait à notre Italie, tant par sa géographie que par sa culture. La Cité est en guerre depuis plus de trois cents ans avec le Farghestan qui se...

Lire la critique

il y a 10 ans

Nébal
8
Nébal

Critique de par Nébal

Où l'on relève le niveau. Où l'on fait carrément dans le prestige, même. Et le couillu classieux : pensez donc, un Goncourt refusé ! Mais où l'on ne s'éloigne pas tant que ça de mes préoccupations...

Lire la critique

il y a 11 ans

Gambetta
7
Gambetta

Critique de par Gambetta

Comment, dans le cerveau d'un tranquille professeur de géographie angevin, peut germer une œuvre aussi intrigante ? Disons-le tout de suite, l'écriture de Gracq est aussi limpide que la parole de...

Lire la critique

il y a 11 ans

NanaYazawa
8
Morgan

La beauté de l'inertie

Avec Le Rivage des Syrtes Julien Gracq reçoit le prix Goncourt qu'il refuse. Dans celui-ci, Aldo un jeune héritié de la très veille seigneurie d'Orsenna, obtient un poste d'observateur dans un...

Lire la critique

il y a 5 ans

Tom_Ab
9
Tom_Ab

Attente et frustration

Le coup de force de Gracq tient au fait qu'il brouille géographie et temps : Orsenna, le pays qu'il décrit, est partout et nulle part, étrangement actuel et infiniment antique en même temps. Gracq...

Lire la critique

il y a 8 ans

grantofficer
10
grantofficer

Terres de soleil et de sommeil

J'emprunte mon titre au beau récit autobiographique d'Ernest Psichari sur l'Afrique centrale, tant il convient parfaitement pour qualifier les étendues marécageuses, désertiques et endormies décrites...

Lire la critique

il y a plus d’un an

Orazy
10
Orazy

Planter l'attente

Qu'il est difficile de critiquer un livre comme celui-ci, tant il semble que son ampleur me dépasse. "Ampleur" n'est peut-être pas le bon terme. "Profondeur" encore moins. C'est chez Gracq une sorte...

Lire la critique

il y a 3 ans

le-mad-dog
5
Mad Dog

Lecture par erreur.

Ca fait longtemps qu'un de mes profs de littérature m'avait parlé de ce livre comme d'une métaphore sur la guerre... mais j'avais oublié quel métaphore et j'avais oublié ce qu'il racontait. Loué à...

Lire la critique

il y a 2 ans