Oh, de la fantasy qui tient la route !

Avis sur Le Trône de fer – L'Intégrale, tome 1

Avatar Cthulie-la-Mignonne
Critique publiée par le

L'intérêt d'une énième critique sur un livre déjà plus que largement commenté, me direz-vous ? À quoi je réponds par un argument imparable : vous allez avoir l'avis d'une farouche anti-fantasy.

Bon, c'est peut-être un peu exagéré, si l'on considère que j'aime tout de même Bilbo le hobbit et le cycle des Princes d'Ambre de Zelazny. Et deux ou trois autres petites choses. Et la fantasy en BD, ça passe plutôt bien. Oui, mais bon, c'est tout de même un genre que je trouve ultra-répétitif, ultra-formaté, et où beaucoup d'auteurs ont eu bien du mal à se démarquer de Tolkien. Donc, lorsque des collègues m'ont déclamé l'apologie du Trône de fer , j'ai répondu : "Ah non, c'est bon, les descriptions interminables des vêtements et accessoires portés par les personnages, les orphelins au destin illustre, les mecs qui n'ont jamais utilisé une épée de leur vie mais qui défoncent la tronche du meilleur chevalier de tous les temps en cinq minutes, les filles qui accrochent une Claymore avec un foulard à leur jupe pour voyager tranquillou, le tout dans un moyen-âge de pacotille, non merci !!!!" Sur quoi on m'a répondu : "T'as pas tort sur le fond, mais là, c'est différent. C'est beaucoup plus réaliste." Mouais. J'étais pas encore très convaincue. Mais il se trouve que mon copain, qui regardait la série TV, m'a appâtée avec cette histoire de Marcheurs blancs...

Donc, j'ai regardé la première saison, et, frustrée de ne pas connaître la suite, j'ai demandé à mes fameux collègues de me prêter leurs bouquins. J'ai donc débuté par le tome 1, et je ne me suis pas ennuyée une seconde, malgré le fait que la saison 1 de la série suivait pas à pas le scénario de ce premier roman. Il faut reconnaître que George R. R. Martin a mis un bon coup de pied dans la fourmilière. Non pas que le monde où se déroule l'intrigue ne relève pas d'un Moyen-âge plus ou moins fantasmé, mais il a fait le choix d'un réalisme qui fait franchement du bien ! Non pas réaliste si l'on s'attache au contexte magique, évidemment, mais bien du point de vue des situations et des personnages. Alors oui, c'est violent, ça pue parfois la crasse, les personnages principaux ne sont pas forcément sympas et ils se font trucider. Mais ça fait du bien !

On accroche très vite à l'histoire, l'idée du retour lent mais inexorable de la magie dans un monde qui la croyait disparue à jamais est bien utilisée dès le départ, les enjeux politiques assoient ce premier tome dans un cadre particulièrement intéressant, et ça se boit comme du petit lait alors que c'est un gros pavé (sachez que je crains un peu les pavés, j'ai toujours peur de m'emmerder pendant des centaines de pages). Certes, l'écriture n'est pas ce qu'il y a de plus fin et de plus travaillé, et la traduction n'arrange peut-être pas les choses - on est bien d'accord que "vite comme un daim", ça veut rien dire. Et je trouve que la parution en je-ne-sais-combien de tomes en français de rime à rien, donc j'ai opté pour l'intégrale, ce qui va me valoir d'attendre encore plus que les autres pour arriver au bout .

Mais je le redis : c'est un vent de fraîcheur dans l'univers un peu sclérosé de la fantasy.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 773 fois
6 apprécient

Cthulie-la-Mignonne a ajouté ce livre à 1 liste Le Trône de fer – L'Intégrale, tome 1

  • Livres
    Couverture La fille de Rappaccini

    Ma littérature nord-américaine

    N'apparaissent dans cette liste que les livres que j'ai lus, de tous genres, et pour tous les âges. Il faut vite que j'étoffe...

Autres actions de Cthulie-la-Mignonne Le Trône de fer – L'Intégrale, tome 1