Incohérent, racoleur, mal écrit ou traduit, plagié...

C'est le type de roman qu'on commence et dont on a du mal à se détacher. Et pour cause : des chapitres de 2 ou 3 pages, des rebondissements artificiels étalés à la truelle, ça dégouline... Le livre donne l'impression d'avoir été écrit uniquement pour vendre les droits d'un scénario. On ne serait même pas étonné d'y trouver des notes à l'attention d'un réalisateur... Le tout sonne complètement faux, artificiel et racoleur. Voir malhonnête.


L'histoire en elle-même est déjà vue et revue. Dans ses fondamentaux, c'est même une complète resucée de la série Stargate Atlantis : une civilisation avancée est venue par le passé, l'Atlantide existe et est leur ville, pour utiliser leurs outils et pénétrer dans l'Atlantide, il faut un certain gène, etc etc. Ils ont simplement repris l'idée principale de Stargate Atlantis (et par extension Stargate SG1) et l'ont transposé dans un roman d'espionnage assez irréaliste et incohérent se foutant complètement de notre suspension d'incrédulité nécessaire à l'appréciation de ce genre d'histoire : des moines tibétains qui débarquent d'on ne sait où pour sauver les héros, et finalement, quand "David" sort de son coma, on apprend qu'il connaît ces moines, qu'il connaît leur histoire etc. Sauf qu'à la base, le "David", il a pas l'air de connaître grand chose. Je ne parle pas du fait qu'il a été exposé aux radiations de la "cloche", indirectement, et que du coup il devrait avoir de sérieux problèmes, mais non; ni du fait qu'il connait le journal de Pierce du début à la fin, alors même qu'il n'a pas lu le début. Etc, etc, etc. Ca regorge d'incohérences, comme si l'auteur tartinait des idées de plus en plus farfelues au fil de l'écriture sans s'inquiéter de ce qu'il a raconté avant. L'envie de mettre toutes les choses qui représentent l'archétype de la SF : voyage dans le temps, extra-terrestres, génétique, pandémie etc (oui, tous ces sujets sont abordés dans ce seul livre... et même plus !)...


D'un point de vue stylistique, je m'attarderai pas dessus : ce n'est clairement pas le sujet de ce genre de bouquin (ici, c'est même un euphémisme). Mais tout de même, on aurait apprécié des descriptions plus précises, plus claires. Je ne sais pas si c'est le récit initial ou la traduction (ou si je suis abruti), mais sur des choses simples, je ne comprends absolument pas ce qu'il se passe (je pense notamment à la scène où Pierce se fait piéger dans les tunnels sous Gibraltar. Scène assez simple, et pourtant je n'ai rien compris à ce qu'il se passait, à la position des protagonistes dans cet "affrontement" etc.).


Malgré tout, le livre se lit facilement. Comme tous les livres de ce genre à l'écriture rapide destinés à l'industrie du film. L'action est relativement soutenue via des chapitres étonnamment courts (environ 150 chapitres pour environ 600 pages...). Ca plaît ou ça déplaît. Ca me dérange pas fondamentalement.


Bizarrement, même si je défonce un peu ce bouquin, je vais tout de même lire les suivants, en secouant la tête toutes les 2 pages, en soufflant et en ayant l'impression d'être pris pour un imbécile. Parce que comme je l'ai déjà dit, ce genre de bouquin se lit facilement et malgré tout, on a envie de connaître la suite et la fin. Et surtout, parce qu'en temps que gros fan de la série Stargate, ça ne me déplaît pas complètement de retrouver certaines des idées de la série.

LéoPratlong
4
Écrit par

Le 28 janvier 2021

1 j'aime

Le gène Atlantis
LéoPratlong
4

Incohérent, racoleur, mal écrit ou traduit, plagié...

C'est le type de roman qu'on commence et dont on a du mal à se détacher. Et pour cause : des chapitres de 2 ou 3 pages, des rebondissements artificiels étalés à la truelle, ça dégouline... Le livre...

il y a plus d’un an

1 j'aime