Couverture Le mur

Le mur

(1939)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 3
  2. 1
  3. 1
  4. 7
  5. 26
  6. 61
  7. 181
  8. 237
  9. 89
  10. 36
  • 642
  • 41
  • 277
  • 8

« - Comment s'appellent-ils, ces trois-là ? - Steinbock, Ibbieta et Mirbal, dit le gardien. Le commandant mit ses lorgnons et regarda sa liste : - Steinbock... Steinbock... Voilà. Vous êtes condamné à mort. Vous serez fusillé demain matin. Il regarda encore : - Les deux autres aussi,...

PostsLe mur

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (8)

Le mur
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Another brick in the wall

J'ai lu les romans de Sartre, feuilleté son théâtre et étudié sa philosophie. S'il est un piètre philosophe (il l'a reconnu lui même à la fin de sa vie, prouvant qu'il n'était pas si bête), c'est un excellent écrivain. Il fait preuve d'une finesse délicieuse pour narrer les comportements humains, et est sûrement l'auteur des névrosés. Sous sa plume les angoisses sont belles, prennent corps et...

14 11
Avatar Diothyme
8
·
Critique de Le mur par Vorkosigan

5 nouvelles "qui s'arrêtent dans un mur". 5 nouvelles permettant de toucher du doigt certains aspects chers à Sartre (l'absurdité, la quête de sens...) où transparaient certains des éléments de l'existentalisme. Personnellement, la première nouvelle qui donne son nom au livre est ma préférée. On suit la dernière nuit de trois condamnés à mort. Beaucoup aimé aussi "Erostrate" qui met en scène... Lire la critique de Le mur

3
Avatar Vorkosigan
8
Vorkosigan ·
Découverte
Critique de Le mur par mlleoceane

Ce livre est une véritable torture psychologique. Sartre s'aventure loin dans les méandres de l'esprit, et s'en amuse. Des frissons d'effroi nous parcourent l'échine au fur et à mesure que l'on découvre pour l'un le calvaire qu'il doit endurer avant la mort, pour l'autre les pensées obscures, que ça en devient presque insupportable... Délicieusement horrifiant et horriblement délicieux. Lire la critique de Le mur

2
Avatar mlleoceane
9
mlleoceane ·
Parallèle entre La naissance d'un chef et La mort est mon métier de Robert Merle

Pour commencer cette énumération de similitudes entre ces deux œuvres, je dirai que le parallèle débute avec la difficulté que partagent les deux protagonistes à soutenir et assumer le poids des attentes paternelles. Ne parvenant pas à se trouver en tant qu’être humain, tous deux finiront par se définir à travers des stéréotypes propres à leurs époques. L'un trouve sa voie dans l'armée et... Lire la critique de Le mur

Avatar Libibalado
7
Libibalado ·
Le cimetière

J’ai lu ce livre avec «l’existentialisme est un humanisme » l’été de mes 13 ans, il y avait ces livres dans la location estivale de mes parents. Je me souviens d’un très bon livre qui donnait à réfléchir, sur l’éthique, il y avait une illustration d’une main s’accrochant à un mur sur la couverture. J’avais dévoré ce livre, tant il m’atteignait. Lire l'avis à propos de Le mur

Avatar alberto-Little
8
alberto-Little ·
Toutes les critiques du livre Le mur (8)
Vous pourriez également aimer...