Une singularité spatiale et temporelle...

Avis sur Les Fiancés de l'hiver - La Passe-Miroir, tome 1

Avatar Apostille
Critique publiée par le

Si l'on devait qualifier ce roman, assurément ce serait le terme singulier qui me semblerait le plus approprié.

L'univers est singulier : il semble que notre monde, dans une époque indéterminée, ait disparu dans un cataclysme qui n'a laissé que des morceaux d’écorce terrestre, les Arches, sur lesquelles survivent des groupes humains. Chacune de ces familles détient un pouvoir spécifique. Sur Anima, le contrôle sur les objets semblent être leur marque de fabrique. L'héroïne, Ophélie, a le pouvoir le "lire" les objets par le toucher mais également de franchir les miroirs pour se déplacer de l'un à l'autre.

Ce personnage est également singulier. Ophélie apparaît comme une personne insipide, sans personnalité ni particularité, en dehors de ses deux pouvoirs. D'apparence fragile, timide voire timorée, elle ne dénote guère dans un premier temps.

La narration prend enfin un chemin singulier. La présentation du monde d'Ophélie et de ses habitants, ceux d'Anima en particulier, occupe la première moitié du roman. Le rythme est vraiment calme, d'aucun pourraient le qualifier presque d'ennuyeux. Mais pas après pas, petite touche par petite touche, le récit prend un tour plus captivant avec ce mystérieux mariage concocté sans l'assentiment de l'héroïne.

La seconde partie du roman, de plus en plus captivante, prend son envol narratif avec la découverte de l’Arche de Thorn, son promis. Intendant au cœur de la Citacielle, il semble distant, inaccessible et soulève bien des questions dans l'esprit d'Ophélie. Dans ce monde impitoyable qu'est Clairdelune, tout n'est que faux-semblants, conciliabules et rouerie. Les morts suspectes ne se comptent plus et survivre au milieu de ce ramassis de comploteurs ne sera pas une partie de plaisir, sauf pour le lecteur qui se prendra aux jeux en trompe-l’œil qui se multiplient à l'envi.

Il reste donc de cette lecture que ce premier tome, largement introductif en dépit de ses plus de 500 pages, ouvre sur un monde singulier qui mérite largement le détour. A présent que le décor est planté et les acteurs en place, nul doute que la suite ne pourra se révéler que plus jubilatoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 217 fois
5 apprécient

Apostille a ajouté ce livre à 1 liste Les Fiancés de l'hiver - La Passe-Miroir, tome 1

Autres actions de Apostille Les Fiancés de l'hiver - La Passe-Miroir, tome 1