Couverture Les Grandes Blondes

Critiques de Les Grandes Blondes

Livre de (1995)

"Vous êtes Paul Salvador et vous cherchez quelqu'un."

Jean Echenoz, c'est le maître avec son laser, le lecteur c'est le chat émoustillé qui bondit de surprise à chaque page tournée. Et quelles surprises ! Le roman met en scène des personnages, tous uniques et drôles, parfois pathétiques ou surréalistes, placés chacun sur une trajectoire qu'Echenoz s'amuse à brouiller de façon abracadabrante. Paul Salvador, producteur d'émissions télévisées en... Lire la critique de Les Grandes Blondes

3
Avatar Lybertaire
8
Lybertaire ·