L’an dernier, dans « Frappe-toi le cœur », Amélie nous racontait l’histoire d’une mère qui n’aimait pas sa fille. Le roman de cette année est dans la continuité avec une histoire de père qui n’aime pas sa fille.


« Les prénoms épicènes » raconte l’histoire de Claude et de Dominique : leur rencontre, leur mariage, la montée à Paris, la naissance tant attendue de leur fille, cette enfant dont le prénom est le reflet de ceux de ses parents…



« Les prénoms épicènes peuvent être à la fois masculins et féminins »



On découvre que, dès la naissance d’Épicène, Claude ne lui manifeste que peu d’intérêt. Épicène grandit sans comprendre pourquoi son père la hait, mais s’en accommode en le haïssant encore plus fort.



« Mon père est un monstre. Il me hait depuis ma naissance. Il ne me tue pas, parce que c'est interdit par la loi. Il invente d'autres manières de me tuer. Ce qu'il ne sait pas, c'est que je le hais. Je le hais encore plus qu'il me hait. Et un jour, je ne sais pas comment, je le tuerai. »



Je ne vous en dévoile pas plus, ce ne serait pas possible sans en dévoiler trop… Retenez juste que, encore plus qu’à son habitude, Amélie prends ici le soin d’analyser, voire de disséquer les sentiments et les émotions de tous les protagonistes, et qu’elle nous livre un roman finalement tout en nuances, subtil et fort.

zemoko
8
Écrit par

Le 28 décembre 2018

Critique lue 560 fois

Arnaud Malon

Écrit par

Critique lue 560 fois

D'autres avis sur Les Prénoms épicènes

Les Prénoms épicènes
Emeralda
7

Effet doublon ?

Chaque nouvel opus signé Amélie Nothomb est attendu à la maison car je n’en suis pas la seule et unique lectrice régulière. Mon mari s’est pris au jeu et il m’a même encore une fois devancé pour...

le 17 sept. 2018

5 j'aime

Les Prénoms épicènes
Melopee
5

De l'art d'affronter ses géniteurs

Le pitch de départ est assez séduisant : Claude et Dominique ont une fille. Comme leurs prénoms sont mixtes, ils décident de prénommer leur progéniture Épicène (qui désigne aussi bien le mâle que la...

le 29 nov. 2018

3 j'aime

Les Prénoms épicènes
AlexandreKatenidis
5

De bonnes idées traitées de manière grossière

Je suis très partagé. L'idée générale m'est apparue intéressante, mais je la trouve mal traitée. Les illusions du couple, l'hypocrisie de l'amour polluée par l'arrivisme, les conséquences...

le 30 oct. 2018

3 j'aime

Du même critique

Ce qui ne me tue pas
zemoko
9

Ce n'est pas du Stieg Larson... mais c'est un très bon roman

Est-ce que c'est du Stieg Larson ? Non, bien évidemment que non. Est-ce que c'est grave ? Pas tant que cela... Bon, d'accord, le fait d'avoir lu les premiers "Millenium" voici déjà quelques années a...

le 21 sept. 2015

11 j'aime

2

Temps glaciaires
zemoko
9

Commissaire, ne changez pas, restez comme vous êtes !

Disclaimer : je suis fan de Fred Vargas et j'adore l'Islande... donc, attention, ma critique et la note que je donne à ce livre sont sans doute biaisés. Vous êtes prévenus. Ceci étant dit, j'ai...

le 16 mars 2015

11 j'aime

1

Ecoute la ville tomber
zemoko
8

Une ville en plein burn-out

« Écoute la ville tomber » est le premier roman de Kate Tempest dont on me dit quʼelle serait une rappeuse anglaise déjà connue et reconnue dʼune trentaine dʼannée (ce que je veux bien le...

le 21 mars 2018

8 j'aime