Castor Junior un jour, Castor Junior toujours

Avis sur Manuel des castors juniors

Avatar Lunem
Critique publiée par le

Je n'étais pas née quand cette merveille est parue, mais je l'ai reçue comme un héritage précieux transmis de génération en génération (bon en fait, il trainait à la cave).

J'ai appris à compter en maya, à écrire sans encre, à poster sans enveloppe, à parler en morse et en sémaphore, à construire des cabanes en feuilles, à dresser les perroquets et apprivoiser les corbeaux, à prévoir la pluie ou le soleil, à reconnaître les oeufs du cormoran, à bouillir de l'eau dans une casserole en papier, à nourrir correctement un pangolin, à déboucher le tube de dentifrice, à réparer un fil électrique, à peindre un masque de guerre, à fabriquer un poncho, à secourir un animal blessé, à respirer uniquement par le nez (sic), à trier mes amis en fonction de la signification de leur prénom et de leur fleur préférée...entre autres merveilleux conseils.

En théorie, armé de ce bouquin, Koh Lanta ressemble à du camping rigolo dans le jardin de tata Martine.
Seulement voilà, souvent les conseils donnés par le manuel étaient souvent d'une efficacité relative.
Ma cabane était misérable, ma casserole en papier a eu des fuites, je n'ai pas réussi à avoir un pote corbeau, veiller à respirer uniquement par le nez était terriblement anxiogène, le tube de dentifrice a explosé, je n'ai jamais trouvé l'ami parfait qui se serait appelé Adalbert et qui aurait aimé les bégonias, et Dieu merci je n'ai jamais tenté de réparer un câble électrique.

En dépit de toutes ces mésaventures, rarement un bouquin aura occupé autant de mercredis après-midis. Je remercie l'auteur (inconnu?) pour cela.

ps: mention lol aux conseils écologiques de l'époque après un pique nique: "Hé toi! respecte la nature! Enterre tes emballages plastiques!".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1321 fois
67 apprécient

Autres actions de Lunem Manuel des castors juniors