Couverture Martiens, go home !

Martiens, go home !

(1954)

Martians, Go Home

12345678910
Quand ?
7.2
  1. 1
  2. 7
  3. 9
  4. 15
  5. 52
  6. 102
  7. 250
  8. 215
  9. 60
  10. 33
  • 744
  • 45
  • 306
  • 5

L'histoire commence le 26 mars 1964. Luke Devereaux, 37 ans, est un écrivain de science-fiction en procédure de divorce. Il s'est retiré dans une cabane en plein désert californien pour y trouver un sujet de roman. Alors qu'il pense tenir une idée de sujet sur les Martiens, quelqu'un frappe à la...

Match des critiques
les meilleurs avis
Martiens, go home !
VS
Avatar Nina in the rain
10
Critique de Martiens, go home ! par Nina in the rain

Il y a de temps en temps de petits plaisirs qu’il faut s’accorder. Une glace, un plat délicieux, la relecture d’un roman excellent… Toutes choses qui durent une journée et dont on se souvient, si ce n’est avec émotion, toutefois avec un sourire. La première fois que j’ai lu Martiens, go home! c’était sur le conseil de mon père qui m’en avait parlé avec une étincelle dans les yeux, la même qui luit dans les miens au moment de vous parler de ce petit bijou de science-fiction humoristique. Le...

9 3
Avatar Gabriel De Theobald
5
Gabriel De Theobald
Mars ou crève

Imagine que tu ne puisses plus mentir à personne à cause d'une invasion de martiens qui révèlent tous les secrets, qu'ils soient personnels ou gouvernementaux ? Fini Médiapart ! Publié initialement dans les années 50, Martiens, Go home ! ne peut se lire aujourd'hui sans le remettre dans le contexte de la guerre froide, et pour le coup, semble avoir un peu mal vieilli. En effet, si dans quelques romans/films de SF, la métaphore de l'invasion extraterrestre décrivait le péril... Lire l'avis à propos de Martiens, go home !

1 2

PostsMartiens, go home !

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (21)

Martiens, go home !
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'invasion tranquillou

Martiens go home, c'est un peu l'anti Mars Attack. Alors ne nous méprenons pas, c'est bien une invasion. Les petits hommes verts décident comme ça, du jour au lendemain, de venir sur Terre. Alors certes, ils ne viennent pas armés, et sans intentions de conquérir la planète, et pourtant... Car les petits hommes verts, bien qu'ils ne soient pas bellicistes, deviennent rapidement envahissants.... Lire l'avis à propos de Martiens, go home !

8 1
Avatar M_le_maudit
8
M_le_maudit ·
Critique de Martiens, go home ! par Plume

Attention terriens, les petits hommes verts débarquent ! Et c'est pire que ce que tous nos auteurs de SF auraient pu inventer, la catastrophe est planétaire... et pourtant aucun pistolet laser, aucune arme de destruction massive ou de domination n'est au programme. Non. Juste ces petits lutins verts, insaisissables, immatériels, qui voient tout, savent tout et le crient haut et fort ! De quoi... Lire la critique de Martiens, go home !

5 1
Avatar Plume
6
Plume ·
Divertissant...

Ecrit en 1954, "Martiens, go home" part du postulat suivant : et si, un jour de l'année 1964, les Martiens débarquaient sur Terre avec pour seul objectif de pourrir la vie des Terriens ? Un objectif facile à remplir pour un milliard de gnomes verts capables de couimer (se téléporter), de voir à travers les murs ou dans l'obscurité, de faire du bruit sans pourtant avoir de consistance physique... Lire la critique de Martiens, go home !

5
Avatar zardoz6704
7
zardoz6704 ·
Découverte
Critique de Martiens, go home ! par Lorhkan

(...) Écrit en 1954, ce roman n’a rien perdu de son impact. Fredric Brown a incontestablement le sens de la répartie. Son récit ne déplore aucun coup de mou, c’est renversant du début à la fin. C’est une délicieuse friandise, fourrée de situations invraisemblables et drôlissimes, à consommer sans modération. Une fois ouvert, ses 200 pages filent à toute vitesse, le sourire aux lèvres. Un pur... Lire la critique de Martiens, go home !

4
Avatar Lorhkan
8
Lorhkan ·
Critique de Martiens, go home ! par glen

Ce très court roman (à peine 200 pages petit formats écrit gros) n'échappe pas à la règle des romans de Brown, c'est à dire qu'il est hilarant.  Alors le pitch : Nous sommes aux états unis dans les années 60, Luke  (le héros) est en panne d'inspiration (il est écrivain de sf) et s'est isolé dans une cabane en plein désert. IL cherche l'inspiration avec beaucoup d'éffort quand il entend des... Lire l'avis à propos de Martiens, go home !

3
Avatar glen
9
glen ·
Toutes les critiques du livre Martiens, go home ! (21)
Vous pourriez également aimer...