Couverture Mercy, Mary, Patty

Critiques de Mercy, Mary, Patty

Livre de (2017)

  • 1
  • 2

Déception...

Voilà typiquement le genre de lecture qui me laisse perplexe : au départ, un livre qui a tout pour plaire (bonne idée de base sur un fait réel, qualités littéraires de l'auteur indéniables), et puis au final, à la lecture, je me dis "pourquoi" ? Pourquoi ce choix du "vous" permanent ? Pourquoi ce personnage totalement bizarre et creux de la prof Neneva ? Pourquoi ramener l'histoire... Lire la critique de Mercy, Mary, Patty

4 2
Avatar Nadouch03
4
Nadouch03 ·

Ravie...

Allons à l'essentiel : l'affaire Patricia Hearst m'a passionnée. Février 1974, cette jeune fille, issue d'une famille richissime, est enlevée par un groupuscule révolutionnaire : le SLA (Armée de Libération Symbionaise) , une bande de gamins idéalistes (ils ont entre 23 et 29 ans) qui veulent que les gens aient à manger. C'est tout simple. Ils demandent au père de Patricia... Lire la critique de Mercy, Mary, Patty

4
Avatar lireaulit
6
lireaulit ·

Lavage de cerveau.

J'avais beaucoup aimé le dernier livre de Lola Lafon: "la petite communiste qui ne souriait jamais", roman inspiré de l'histoire de la gymnaste prodige Nadia Comaneci. J'ai aussi beaucoup aimé le tout dernier livre de cette jeune auteure. Il s'agit ici d'un roman relatant l'histoire d'une professeure américaine chargée de réaliser un rapport pour l'avocat de Patricia Hearst, petite-fille du... Lire la critique de Mercy, Mary, Patty

4
Avatar Alain Dutot
8
Alain Dutot ·

Lola, Patty, merci

J'apprécie beaucoup Lola Lafon ; j'avais adoré son roman précédent "la petite communiste qui ne souriait jamais" (note 9/10), excellent roman. D'ailleurs après Nadia Comaneci Lola Lafon a le chic pour nous dénicher des héroïnes, complexes et difficile à cerner. Cette fois ci l'auteure tisse son roman autour de Patty Hearst fille et petite fille de milliardaires, enlevée en 1974 par un groupe... Lire l'avis à propos de Mercy, Mary, Patty

1
Avatar nico94
8
nico94 ·

Un "page turner" avec en toile de fond l'enlèvement de Patricia Hearst

Un livre qui m'a accroché de la première à la dernière page. Avec Gene l'enseignante américaine, Violaine sa jeune assistante française et le mystérieux narrateur. Un livre qui m'a fait penser au cercle des poètes disparus de ma jeunesse. Ici on ne monte pas sur la table pour voir sous un autre angle, on essaie de voir avec les yeux de l'autre, du pauvre, du noir, de la... Lire l'avis à propos de Mercy, Mary, Patty

2
Avatar bouchemancelle
8
bouchemancelle ·

Dynamitant !

En 1974, Patricia Hearst – riche héritière d'un magnat de la presse – est enlevée par un groupuscule communiste révolutionnaire, la SLA (ALS, Armée de libération symbionaise Après quelques mois passés en leur compagnie, Patricia – Patty – finit par épouser leur cause. L'Amérique entière se scandalise, Patty devient le symbole d'une jeunesse qui étouffe sous les dictats de l'establishment.... Lire la critique de Mercy, Mary, Patty

Avatar missbouquinaix
9
missbouquinaix ·

Captive de sa condition

Au rythme médiatique, ce vous comme une interview, vous entrez dans l'univers de Miss Gene Neveva, militante féministe, anti-militariste, communiste, peu importe, que des noms qu'elle détesterait. Cette américaine en séjour en France dans les Landes où elle enseigne dans une école pour filles (ces filles qui ont les moyens) comment penser librement. Nous sommes en 1974 et elle doit rédiger... Lire la critique de Mercy, Mary, Patty

Avatar bibliothequephemere
9
bibliothequephemere ·

De la relation a priori antinomique entre la captivité et la libération d’un carcan induite par cett

Le lien : https://wp.me/p2X8E2-Ux Le texte : Je me retrouve devant mes cinq pages de notes sans savoir par quel bout prendre ce billet. Les quelques citations retranscrites ? Les idées ? La structure ? L’histoire ? L’auteur ? Dans l’Amérique du milieu des années 1970, un groupuscule extrémiste (le SLA) composé de jeunes en mal... Lire l'avis à propos de Mercy, Mary, Patty

Avatar Ga Roupe
9
Ga Roupe ·

La petite capitaliste que l'on ne comprenait jamais

D'une icône à une autre. De Nadia Comaneci à Patty Hearst. Après La petite communiste qui ne souriait jamais au tour de La petite capitaliste que l'on ne comprenait jamais. Le roman de Lola Lafon est particulièrement retors, ne traitant pas le sujet frontalement mais par des biais détournés, en introduisant des personnages réels ou de fiction, qui discourent et analysent le cas de Patricia... Lire l'avis à propos de Mercy, Mary, Patty

Avatar 6nezfil
5
6nezfil ·

Lenny

Lenny c'est le clebs de la prof Gene Neveva, c'était surtout mon bol d'air frais ce toutou. Mercy, Mary, Patty c'est plus qu'une histoire de Y c'est comment l'histoire d'une jeune nana peut-elle affecter autant d'individu et révéler le malêtre d'une société. La nana en question c'est Patricia Hearst sorte de poupée Barbie transformée en Action Man par le kidnapping de la SLA. Ce... Lire l'avis à propos de Mercy, Mary, Patty

Avatar Cyrielle Farges
6
Cyrielle Farges ·
  • 1
  • 2