Un récit poignant

Avis sur Mille soleils splendides

Avatar Jessica Tomodachi
Critique publiée par le

Khaled Hosseini est né à Kaboul en Afghanistan en 1965. Fuyant le régime communiste imposé par les soviétiques, lui et sa famille partent aux États-Unis et obtiennent l’asile politique. Actuellement médecin aux États-Unis, Khaled Hosseini a œuvré pour le bien de son pays natal au travers d’organisations humanitaires. Loin de méconnaitre la situation désastreuse en Afghanistan, l’auteur nous livre, dans mille soleils splendides, une œuvre, certes romanesque, d’un réalisme surprenant qui embarque le lecteur aux confins d’un pays déchiré par des guerres incessantes.

On suit le parcours de vie de deux femmes afghanes, Mariam et Laila, dont les destins vont se croiser pour finir par se lier. Le roman est composé de trois parties principales et une quatrième, plus courte, qui fait office d’épilogue. La première partie est consacré à Mariam, la seconde à Laila, la troisième aux deux femmes.

Mariam est le fruit d’un relation illégitime entre une domestique et un homme de bonne situation sociale. Après avoir honteusement renier l’enfant, le père installe la jeune mère dans un cabane isolée dans une clairière, à l’abri des regards qui pourraient atteindre l’honneur de cet homme. Le père de Mariam lui rend régulièrement visite ce qui permet à la petite fille de éprouver des sentiments forts à l’égard de ce dernier. A la mort de sa mère, elle est recueillie par son père. Mais celui-ci, ne voulant pas compromettre son honneur à faire cohabiter sous le même toit ses épouses et enfants légitimes et Mariam, l’enfant conçue hors mariage, il la contraint à se marier avec un homme de 30 ans son ainé. Ne réussissant pas à lui donner un fils, son mari, furieux, va révéler son vrai visage; celui d’un homme misogyne, brutal, violent, égoïste et méprisable. Près de 20 ans après son mariage avec Mariam, Rachid son mari, épouse une jeune fille de 14 ans, Laila, qui lui donnera deux enfants. Les deux femmes cohabitent sous le même toit. Après la jalousie et la rivalité, Mariam va finir pour trouver chez Laila une amie.

La suite ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 206 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jessica Tomodachi Mille soleils splendides