Vous reprendrez-bien un peu de poulpe radioactif ?

Avis sur Niourk

Avatar Caroline Galmard
Critique publiée par le

Voici typiquement encore un roman de science-fiction qui survit difficilement à la fin de son époque. Eh oui, en 1957, on n'avait pas les même préoccupations et les mêmes craintes. ça sent encore la guerre froide avec les nations qui s'affrontent pour savoir qui a la plus grosse. On parle bien entendu de bombe nucléaire.
Certes, compte-tenu du nombre de pages, je ne m'attendais pas à une grande saga post-apocalyptique, mais j'ai été un peu déçu que l'histoire soit autant survolée. Trop vague description de New York, et évolution abracadabrante du personnage principal (je n'en dirai pas plus pour ne pas trahir l'histoire).
Je me dis que j'ai peut-être lu ce roman trop tard, dans ma vie de lectrice.
J'ai par contre bien apprécié les poulpes lumineux (si si c'est vrai) et la partie avec la tribu revenue au temps des hommes des cavernes.

Alors, faut-il le lire ? Oui, mais seulement si vous avez moins de 18 ans. Pour les majeurs, préférez Le Monde Enfin de Jean-Pierre Andrevon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 260 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Caroline Galmard Niourk