👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Une robe en miel, une chocolaterie qui brule. L’ile d’Elbe dans sa pente la plus automnale. La grande précision de JP Toussaint, cette grande précision qui ne saurait être un frein. Un livre sensuel et précis, parfaitement découpé et fictionnant en creux. En définitive le meilleur de ce que peut nous apporter la lactescence quand elle se pique de littérature.
raoulle
7
Écrit par

il y a 8 ans

1 j'aime

Nue
RalphMachmot
6
Nue

"Enlarge your library"

Il faut dire que je collectionne les livres des Editions de Minuit, comme d’autres les vignettes Panini. J’en ai déjà un bon mètre cinquante linéaire sur mes étagères. Echenoz, Gailly, Chevillard,...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime

3

Nue
NathalieN
5
Nue

ah Marie si tu savais...

je mets 5 pour l'écriture qui est fort belle en effet. Mais je suis restée insensible à cette histoire. Peut être parce que je n'ai pas lu les 3 autres et que c'est une suite ? je l'ai lu parce que...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

1

Nue
raoulle
7
Nue

Critique de Nue par raoulle

Une robe en miel, une chocolaterie qui brule. L’ile d’Elbe dans sa pente la plus automnale. La grande précision de JP Toussaint, cette grande précision qui ne saurait être un frein. Un livre sensuel...

Lire la critique

il y a 8 ans

1 j'aime

Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?
raoulle
8

Critique de Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ? par raoulle

Nous avons parfois tendance à gloser l'air dubitatif sur les jeux de notre ami Perec les bidules compliqués de l'oulipo machin chouette, jeux un peu vains, trucs bidules pour happy few , groupies de...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

1

Autres rivages
raoulle
9

Critique de Autres rivages par raoulle

Je ne sais pas si je vais « vraiment » évoquer ce livre merveilleux. Je ne pense pas être à sa hauteur. Scribouiller trois, quatre malheureuses phrases à son sujet serait comme une piteuse trahison...

Lire la critique

il y a 9 ans

10 j'aime

Vies imaginaires
raoulle
8

Critique de Vies imaginaires par raoulle

« Il savait que les pleurs viennent d’un mouvement particulier des petites glandes qui sont sous les paupières, et qui sont agitées par une procession d’atomes sortie du cœur, lorsque le cœur...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

3