J'ai tellement aimé la première lecture, que j'ai relu le livre presque immédiatement en VO. Un régal, dans les deux cas (c'est très bien traduit). Plus profond que d'autres roman de Lodge, la bibliographie en fin de livre l'atteste. Lodge, pur littéraire, nous immerge dans une université scientifique, et tisse une histoire d'amour très crédible sur fond de recherche en intelligence artificielle.
durandal
10
Écrit par

Créée

le 14 avr. 2011

Critique lue 311 fois

5 j'aime

1 commentaire

durandal

Écrit par

Critique lue 311 fois

5
1

Du même critique

La grande bellezza
durandal
8

Critique de La grande bellezza par durandal

Comme un peu tout le monde, j'ai pensé à Fellini en voyant ce film. En moins trash, plus sage, mais pas forcément moins intéressant. Pour ce qui est des visions de Rome, je les ai trouvées certes...

le 9 juil. 2013

5 j'aime

Thérapie
durandal
8

Critique de Thérapie par durandal

J'ai relu ce David Lodge il y a peu. La première lecture m'avait un peu déçu par rapport aux autres romans du même auteur. Mais cette fois, j'ai franchement bien marché (peut-être aussi parce que je...

le 13 juin 2011

5 j'aime

Pensées secrètes
durandal
10

Critique de Pensées secrètes par durandal

J'ai tellement aimé la première lecture, que j'ai relu le livre presque immédiatement en VO. Un régal, dans les deux cas (c'est très bien traduit). Plus profond que d'autres roman de Lodge, la...

le 14 avr. 2011

5 j'aime

1