Couverture Perfidia

Perfidia

(2015)
12345678910
Quand ?
7.4
  1. 0
  2. 1
  3. 1
  4. 2
  5. 5
  6. 15
  7. 38
  8. 43
  9. 21
  10. 4
  • 130
  • 17
  • 119
  • 19

Perfidia inaugure le second Quatuor de Los Angeles, prélude au premier, encore plus ambitieux et qui reprend ses personnages devenus célébrissimes à l'époque de leur jeunesse. « C'est mon roman le plus ample, le plus détaillé sur le plan historique, le plus accessible sur le plan stylistique, et...

Match des critiques
les meilleurs avis
Perfidia
VS
Moonlight Serenade

Après plus de 15 années d'abstinence, James Ellroy revient à ses anciens amours ou plutôt, à sa ville d'amour, Los Angeles. Se situant comme un préquel au quatuor de Los Angeles (composé du Dahlia Noir, Le Grand Nulle Part, LA Confidential et White Jazz ), Perfidia nous offre une nouvelle plongée dans les méandres de la police de la cité des anges. Avec un récit nous contant une enquête aux multiples ramifications et ayant comme héros son lot de flics...

2 1
Laborieux. Une véritable corvée

Dire que je me suis forcé pour aller au bout de « Perfidia » est un doux euphémisme. Je me suis vraiment arraché. Et pourtant, je suis un fan de James Ellroy depuis maintenant plus de 20 ans. J’étais tout excité à l’idée de lire ce livre. Pensez donc : une préquelle au fabuleux « Quator de LA ». Et au final, une énorme déception. La faute d’abord à un style d’écriture plus classique que d’habitude (Il manque l’effet « coup de poing » typique de James Ellroy) et parfois très brouillon... Lire la critique de Perfidia

1

PostsPerfidia

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (11)

Perfidia
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Plaisir d'initié.

Commençons par le titre. "Perfidia", c'est le titre d'un morceau de Glenn Miller sur lequel Dudley Smith a vu danser Bette Davis - une image qui s'est gravée en lui. Car oui, toi qui connaît James Ellroy, tu l'auras compris : on retrouve beaucoup de personnages du premier quatuor, mais plus jeunes. Au point que cette édition grand format comporte un index à la fin, qui renvoie aux... Lire la critique de Perfidia

8
Avatar zardoz6704
7
zardoz6704 ·
Sec de chez sec !

En grand amateur de l'oeuvre d'Ellroy, je me suis jeté sur ce dernier volume inaugurant une nouvelle série de romans, incluant de nombreux personnages réels ou fictifs aperçus dans ses précédents opus. Alors que je me croyais habitué à son style "sujet / verbe / complément", la lecture de ce Perfidia fut douloureuse. J'ai mis un temps inhabituel à le finir. D'autant que l'histoire,... Lire l'avis à propos de Perfidia

Avatar Brute Sinus
5
Brute Sinus ·
oufff

franchement je me suis arracher pour finir mon premier ELLROY trop de longueur quelque chapitre intéressement mais bon c est le premier du second quatuor donc peut être un besoin de poser s est base Lire la critique de Perfidia

Avatar Wlec
5
Wlec ·
Le retour du quatuor Los Angeles

Près de 25 ans après la publication de White Jazz, dernier roman du quatuor Los Angeles, James Ellroy renoue avec ce qui constitue l’essence même de son oeuvre. Lui-même le reconnaît, Underworld USA était une parenthèse nécessaire mais désormais il n’écrira plus que sur sa ville : Los Angeles. Retour à ses premiers amours, certes, mais pas seulement. Perfidia constitue le premier volume d’un... Lire la critique de Perfidia

1
Avatar Emmanuel Lorenzi
8
Emmanuel Lorenzi ·
Découverte
Critique de Perfidia par domisolinde

Du grand Ellroy, au sommet de son art. Le contexte est hyper documenté, les personnages sont intenses et attachants, l'enquête est haletante, bref il faudrait utiliser tous les superlatifs pour décrire ce livre dont on ne sort pas indemne. Du grand art. Lire la critique de Perfidia

Avatar domisolinde
9
domisolinde ·
Toutes les critiques du livre Perfidia (11)
Vous pourriez également aimer...