Couverture Regarde les lumières, mon amour

Regarde les lumières, mon amour

(2014)
12345678910
Quand ?
6.8
  1. 0
  2. 4
  3. 6
  4. 10
  5. 20
  6. 59
  7. 89
  8. 41
  9. 14
  10. 4
  • 247
  • 12
  • 120
  • 1

Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l’hypermarché du centre commercial des Trois-Fontaines situé en région parisienne.

Match des critiques
les meilleurs avis
Regarde les lumières, mon amour
VS
Critique de Regarde les lumières, mon amour par amarie

Annie Ernaux a choisi de nous raconter ce qu'elle a pu observer pendant un an dans son magasin Auchan, celui quelle fréquente plusieurs fois par semaine. Elle a eu envie de décortiquer les techniques de ventes, d'observer la clientèle, de commenter le rapport à l'argent, les pièges de la consommation et surtout l'humain. Ça donne un livre qui déclenche des "oh oui c'est vrai, elle a raison, ah bon je regarderai mieux la prochaine fois, c'est tout moi ça etc....". On se voit complètement...

8 1
Un problème de positionnement

Je suis totalement en phase avec le projet "Raconter la vie", exposé par Rosanvallon dans le parlement des invisibles, visant à donner la parole et laisser s'exprimer des points de vue et des trajectoires qui sont peu ou non suffisamment représentées dans la société, alors qu'elles sont importantes voire majoritaire. Des récits sont publiés quasi quotidiennement sur le site et illustrent généralement une carrière, un moment ou un instant clé. La plupart sont passionnants, et certains... Lire la critique de Regarde les lumières, mon amour

2

Critiques : avis d'internautes (12)

Regarde les lumières, mon amour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
J'adore les supermarchés et Annie Ernaux... donc j'ai adoré ce petit ouvrage !

Ce livre fait partie d'une démarche visant à éditer des textes témoignant de réalités contemporaines peu représentées dans les arts et les livres d'aujourd'hui (collection du "Parement des Invisible / Raconter la vie" au SEUIL). Les supermarchés font partie de ces endroits que l'on fréquente tous mais qui sont sous-représentés dans l'imaginaire collectif. Annie Ernaux remédie à ce manque avec... Lire la critique de Regarde les lumières, mon amour

Avatar RaphPec
8
RaphPec ·
Le pays où la vie est chère...

Sous la forme d'un journal, Annie Ernaux consigne ses remarques sur le magasin Auchan qu'elle fréquente. L'occasion de démasquer et mettre en mots les travers de notre société de consommation, les dérives du marketing, mais surtout de souligner la solitude que créent ces espaces géants de la consommation, véritables symboles de nos vies actuelles, faites de vitesse, d'envie, d'individualisme, de... Lire l'avis à propos de Regarde les lumières, mon amour

1
Avatar Nadouch03
6
Nadouch03 ·
Vous n'irez plus faire vos courses de la même façon!

Ah si même au supermarché, on n'échappe plus au regard du sociologue où va le monde! Annie Ernaux nous propose un journal de ses visites au centre commercial de Cergy, sans prétention aucune. Les anecdotes défilent, nous éclairant sur nos pratiques quotidiennes les plus élémentaires, se procurer de quoi manger!! Mais plus largement c'est aussi un rideau écarté sur la société de consommation, sur... Lire l'avis à propos de Regarde les lumières, mon amour

Avatar squirrel
8
squirrel ·
A mettre en tête de gondole !

Quand un grand écrivain regarde la vie dans un hypermarché Auchan, cela donne un livre aussi beau que son titre. Vous me direz que c'est étrange d'employer le mot "beau" pour évoquer cet ouvrage paru dans une collection à caractère sociologique. C'est oublier que le regard d'Annie Ernaux est on ne peut plus subtil, humain et qu'il est doublé d'une écriture limpide, directe et belle. Au final... Lire la critique de Regarde les lumières, mon amour

5
Avatar pilyen
10
pilyen ·
Découverte
Journal d'une consommatrice

Annie Ernaux (qui, rappelons-le, a obtenu il y a quelques années un Prix de la langue française, gage d'une certaine qualité de plume) tient le journal de ses virées chez Auchan. A mi-chemin de l'étude sociologique et de l'exercice d'écriture neutre dont l'auteur se revendique, ce journal porte un regard franc, humaniste et féministe sur les hypers, véritables places du marché des temps... Lire la critique de Regarde les lumières, mon amour

Avatar Rachel L
7
Rachel L ·
Toutes les critiques du livre Regarde les lumières, mon amour (12)
Vous pourriez également aimer...