Avis sur

Sur la route

Avatar Le_Cha
Critique publiée par le

Ce roman est autant un coup de cœur qu’un coup de point dans l’abdomen. En pleine immersion au fin fond des Etats Unis des années 40-50, nous allons suivre des jeunes. Ces jeunes ne sont pas n’importe qui, ils auraient pu vivre à notre époque portée par la musique et les drogues. A la recherche de nouvelles expériences et ayant soif d’aventures et de voyages. Ces jeunes ce sont les auteurs de la « Beat generation », c’est Kerouac, Cassady, Ginsberg, Burroughs, etc. Ceux qui ont refusés d’aller travailler comme leurs parents, ceux qui sont sortis de la guerre en pensant être les rois du monde, ceux qui avaient déjà compris que l’avenir est fait pour celui qui voit plus loin que sa maison, sa famille, sa sécurité.

Ce roman, c’est un livre d’apprentissage sur ce qu’est l’amour, le jazz, les règles et la philosophie. Cela nous semble complètement fou à notre époque, avec tout notre chômage, guerre et j’en passe, mais dans cette Amérique, on pouvait traverser d’Est en Ouest avec 8 dollar en poche !

C’est un livre qui ne doit pas parler à tout le monde, car c’est un roman fou écrit pour les fous. Ecrit pour les passionnés qui voient dans ces jeunes biens plus que trois joints et une culbute, ils voient la vie à l’état pure. « Sur la route » est pour moi un grand roman qui résonne comme une envie de m’envoler et de les suivre dans des terrains inconnus. Ici la drogue, l’alcool et le jazz sont intimement lié et donne un vrai goût à cette histoire.

Je ne dis pas que c’est le seul roman écrit sur le sujet, ni même le meilleur, mais il m’a parlé et touché au fin fond de mes entrailles, je l’ai finis changée. Ce style sans répits, écrit d’une traite, sans relecture, sans vérification rajoute à l’angoisse de leurs vies et à la fureur de leur besoin de crier haut et fort : « Je suis en vie ! »

Ce roman n’est pas pour tout le monde, il est écrit pour les passionnés, les gens qui n’ont pas peur de vivre, les gens tellement terrifiés par la mort, qu’ils foncent à tout prix, peut importe les règles, ils inventent leurs vies. C’est un roman pour ceux qui souhaitent tout simplement vivre autrement et ne pas être jugés pour cela.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 95 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Le_Cha Sur la route