Livre de Jean-Christophe Rufin · 27 février 2014 (France)

Genre : Roman

Groupe :

Le Collier rouge
Toutes les informations

Trois personnages et au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame. Ce récit, d'une grande simplicité, est aussi un roman sur la fidélité.

jaklin

jaklin

Un petit bijou de finesse et de maîtrise littéraire au service de la dénonciation des guerres qui demandent aux hommes de devenir des bêtes.

il y a 4 mois

2 j'aime

bagnolais

bagnolais

un petit livre qui se lie bien et rapidemment, même si c'est un peu nais je trouve

il y a 5 ans

BiduleFrombrest

Lu

il y a 7 ans

BibliOrnitho
7
BibliOrnitho

Critique positive la plus appréciée

Critique de par BibliOrnitho

Avec ce roman, Rufin emmène son lecteur dans le Berry. C’est le mois d’août, en 1919. L’encre n’est pas encore sèche au bas du traité de Versailles que l’écrivain s’intéresse à un ancien combattant...

il y a 7 ans

MonsieurBain
5
MonsieurBain

Critique négative la plus appréciée

L'abandon du romantisme

C'est en effet le sujet au cœur du roman : est-ce le pragmatisme du réalisme ou le romantisme de la fidélité qui vaincra ? En fin de compte on a assez vite la réponse, Le Collier rouge n'est qu'un...

il y a 7 ans

Le_Cha
6
Le_Cha

Critique de par Le_Cha

Le collier rouge c’est l’histoire d’un homme. Un homme qui est en prison. On ignore encore pourquoi, mais on est pendu à ses lèvres afin de découvrir la vérité. Le collier rouge c’est l’histoire...

il y a 8 ans

dodie
8
dodie

Critique de par dodie

A mi-chemin entre le roman et la nouvelle, ce livre de 150 pages nous entraîne dans l'immédiat après-guerre en 1919. Durant cet été caniculaire un héros de la guerre,Jacques Morlac, décoré de la...

il y a 8 ans

François_CONSTANT
7

Critique de par François CONSTANT

████████████████████████████`...

il y a 6 ans

EricDebarnot
6
Eric BBYoda

Un peu court !

De Rufin, je n'avais lu que le pavé "Rouge Brésil", que j'avais assez apprécié, puisqu'il conjuguait un certain sens du romanesque classique avec une richesse historique indéniable. A priori, c'est...

il y a 7 ans