Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Bloom lumineux

Avis sur Survivance des lucioles

Avatar Khamsou
Critique publiée par le

Voilà un beau traité d'espoir tissé de la pensée des plus grands pessimistes modernes.

Didi-Huberman critique âprement le désespoir de Pasolini et d'Agamben, tout en leur empruntant concept et méthode, leur reprochant d'avoir cédé à chercher les images de résistance. Les lucioles de Pasolini n'ont pas disparu dans les projecteurs de la société du spectacle ! Il n'y a pas de lecture apocalyptique qui tienne, puisque l'apocalypse n'est jamais là ! Convoquant Warburg et surtout Benjamin, il conceptualise l'image-luciole, une esthétique de la résistance qui nous montre que même lorsque le pire est là, il y a toujours une lueur à observer, dans l'ombre du biopouvoir. Serait-ce simplement dans les rêves. On reprochera peut-être à l'auteur d'un peu trop tirer vers lui certains concepts, à l'image de la chute du cours de l'expérience de Benjamin, qu'il retourne, in extremis, en chute perpétuelle, là où Agamben voyait une destruction pure et simple. On pense, finalement, beaucoup au Bloom de Tiqqun, dont le corpus est en partie similaire, sans pour autant avoir la même portée anthropologique néanmoins.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 47 fois
3 apprécient

Khamsou a ajouté ce livre à 1 liste Survivance des lucioles

  • Livres
    Couverture Plus vivants que jamais

    Lectures

    Histoire de garder une trace. Si vous avez une idée de lecture à la vue de ce que je lis, n'hésitez pas !

Autres actions de Khamsou Survivance des lucioles