King se libère (enfin) de ses vieux démons

Avis sur Terres perdues - La Tour sombre, tome 3

Avatar auty
Critique publiée par le

Enfin, l'épisode 3 est celui de la libération pour Stephen King. Car il a finalement réuni tout son "ka-tet" et il peut maintenant se concentrer sur l'objectif des héros tant évoqué mais souvent mis de coté provisoirement pour un tas de raisons. Même le garçon, personnage qu'il trainait comme un boulet et dont il ne savait que faire rejoins la team et prend son importance. Il aura tout de même fallu attendre la moitié du tome pour en finir avec tout ces tâtonnements, après un passage à New-York un peu longuet, mais se terminant en apothéose. Et King peut enfin se lâcher, consacré le reste du récit à cette quête qui n'en finissait plus de trainer.

L'aventure prend un autre tournant, et King s'amuse joyeusement à posé de bâtons dans les roues des protagonistes. Mais rien ne les séparera, ni ce viking "né-ci" aux accès de violence imprévisible, ni l'opportuniste porteur du "bourgeon des putes". Du suspense, des scènes d’actions intenses (rhaa cet affrontement de départ) et parfois crues, et une fin cliffhanger habilement amené qui donne juste l'envie d'attaquer la suite.

Surement le meilleur tome depuis le commencement, qui aurait été encore mieux sans tout ces vieux démons issues du premier opus introductif un poil trop expérimental. King a enfin trouvé ses marques dans sa propre création en solidifiant les liens entre les protagonistes et en relançant sur les bons rails (de "Blaine le mono") le fil rouge de l'histoire. Vite, la suite !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 461 fois
6 apprécient

Autres actions de auty Terres perdues - La Tour sombre, tome 3