Le problème avec les héros de notre enfance c'est que l'on fini inévitablement par grandir, et notre regard sur eux aussi, l'image immaculée du surhomme laissant la place aux failles de l'homme. Action heroe plus grand que grand, Arnold Schwarzenegger était devenu, à l'aide du mirroir déformant qu'est le monde de la presse et de l'information, une figure caricaturale de la republican way of life, sympathique mais assez balourde, porte-étendard de l'Amérique toute puissante. Cette autobiographie tardive remet les choses à leur place.

En collaboration avec Peter Petre, la star revient sur son parcours avec humilité et humour, de son Autriche natale à sa récente séparation avec la mère de ses enfants, en passant par son passage dans le culturisme, le cinéma et la politique. Ne cachant rien de ses échecs ni de ses défauts, nous plongeant dans l'envers d'un décors aussi bien hollywoodien que politique, réhabilitant certains milieux généralement vu avec dédain (les culturistes sont loin d'être des abrutis), Schwarzenegger baisse la garde et laisse entrevoir l'être humain derrière la machine, un homme aimant par-dessus tout la vie et ses petits plaisirs mais obnubilé par l'idée de conquêtes, incapable de rester les bras croisés ne serais-ce qu'une petite minute.

Copieux mais facile à lire, "Total recall" nous donne le sentiment agréable de discuter quelques heures avec un homme sincère et infiniment sympathique, loin d'être stupide (le bonhomme est un homme d'affaire redoutable), rebelle dans l'âme mais rassembleur (pur républicain, il n'a pourtant jamais hésiter à travailler avec les démocrates), parfois même touchant quand il évoque son ex-femme qu'il espère encore reconquérir, au parcours incroyable et unique.
Gand-Alf
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Readin' is sexy.

Le 25 novembre 2012

15 j'aime

6 commentaires

Total recall
VaultBoy
7
Total recall

Pas mal, pour un gamin du fin fond de l'Autriche...

J'entends d'ici les rires mesquins se moquer du sous-titre de cette autobiographie, L'incroyable et véridique histoire de ma vie. En même temps, ça colle assez avec le style simple et franc de...

il y a 10 ans

28 j'aime

3

Total recall
Gand-Alf
7
Total recall

Stay hungry.

Le problème avec les héros de notre enfance c'est que l'on fini inévitablement par grandir, et notre regard sur eux aussi, l'image immaculée du surhomme laissant la place aux failles de l'homme...

il y a 10 ans

15 j'aime

6

Total recall
Cinemaniaque
8
Total recall

Critique de Total recall par Cinemaniaque

Leçon de vie numéro 1 : ne jamais se fier à l'image que les gens renvoient. Prenons le cas de Schwarzie : comme tous les gens de ma génération, j'ai grandi avec ses films d'actions décérébrés, sa...

il y a 8 ans

7 j'aime

Gravity
Gand-Alf
9
Gravity

Enter the void.

On ne va pas se mentir, "Gravity" n'est en aucun cas la petite révolution vendue par des pseudo-journalistes en quête désespérée de succès populaire et ne cherche de toute façon à aucun moment à...

il y a 9 ans

265 j'aime

36

Interstellar
Gand-Alf
9
Interstellar

Demande à la poussière.

Les comparaisons systématiques avec "2001" dès qu'un film se déroule dans l'espace ayant tendance à me pomper l'ozone, je ne citerais à aucun moment l'oeuvre intouchable de Stanley Kubrick, la...

il y a 8 ans

246 j'aime

13

Mad Max - Fury Road
Gand-Alf
10

De bruit et de fureur.

Il y a maintenant trente six ans, George Miller apportait un sacré vent de fraîcheur au sein de la série B avec une production aussi modeste que fracassante. Peu après, adoubé par Hollywood, le...

il y a 7 ans

207 j'aime

25