Livre de Jonathan Safran Foer · décembre 2010 (France)

Genre : Roman
Toutes les informations

Imaginez ouvrir un livre où il manque des mots car ils ont été découpés physiquement, un livre où il y a plus de vides qu'il n'y a de mots, comment réagiriez-vous ? Safran Foer reprend par exemple la nouvelle La rue des crocodiles de Bruno Schulz, poète polonais tué en pleine rue par un SS en 42, et la troue comme les rapports cryptés du FBI mais avec des vides permettant des chevauchements visuels et un aspect secret.

Aucun résultat

Templar
7
Templar

Critique positive la plus appréciée

Next to the House of Leaves, there is a Tree of Codes, where was the Street of Crocodiles.

Ça commence par des regard mi-clos, et donc mi-ouverts...: “The passerby had their eyes half-closed. Everyone whole generations wore his mask. Children greeted each other with mask painted on...

Lire la critique

il y a 9 ans