Ou comment un écrivain en inspire un autre

Avis sur Un certain M. Piekielny

Avatar Stefania Wattier
Critique publiée par le

Un certain M. Piekelny est un personnage de Romain Gary dans La promesse de l'aube au chapitre VII. Cette lecture semble avoir profondément marqué l'auteur qui décide, au gré des hasards de la vie, de mener l'enquête sur ce personnage qu'aurait connu Romain Gary enfant, alors Roman Kacew. Seulement voilà, Gary n'en parle que durant trois pages, le temps de lui faire une promesse: si, comme sa mère le prédit, il devient un grand de ce monde, il doit leur dire qu' "

Au numéro 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait un certain
M. Piekelny."

Dès lors, l'enquête de l'auteur oscille entre réel et fiction, entre consultation d'archives et imaginaire. En tentant de retracer le parcours de cet illustre inconnu, l'auteur retrace l'histoire, beaucoup plus connue, d'un grand écrivain français: Romain Gary. Mais c'est aussi, à travers ces deux parcours, le sien propre qu'il retrace. Un roman qui démontre l'influence mais aussi la puissance de la littérature. Finalement, il semble que ce qui importe véritablement n'est pas qui était ce M. Piekelny mais comment en vient-on à être fasciné par un roman, un personnage et comment cette fascination construit ce que nous sommes. C'est un roman intéressant à lire pour comprendre comment on devient un écrivain alors que le hockey était notre seule passion et que l'on était destiné à écrire une thèse en droit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 555 fois
5 apprécient

Autres actions de Stefania Wattier Un certain M. Piekielny