Couverture Un léger passage à vide

Critiques de Un léger passage à vide

Livre de (2010)

Un Xanax et l'addition s'il vous plaît.

C'est le genre de livre qu'on lit d'une traite un dimanche après-midi emmitouflée dans un peignoir informe et dont on ne sait quoi penser. D'une écriture fluide, ces bribes de vie se lisent rapidement et sans trop de difficulté. Seulement, le trip égocentrico-dépressivo-parigot-cocaïno addicted, quand on ne mène pas une vie dissolue peuplée de cuisine moléculaire, de producteurs, de comédiennes... Lire la critique de Un léger passage à vide

3
Avatar Apha
3
Apha ·

Le Hank Moody francais (californication franchouillard)

Soyons objectifs, Nicolas Rey a une belle écriture mais ça n’a rien de transcendant. Pourtant j’adore ce qu’il fait, peut-être parce que je l’ai choisi et décidé d’aimer, juste comme ça, par détermination, l’intuition d’une sororité d’âme, d’un compagnonnage spectral et désespéré ou le fait que nous ayons fréquenté le même lycée. Ce livre est une sorte de renaissance pour Rey, après... Lire la critique de Un léger passage à vide

Avatar Samuel d'Halescourt
8
Samuel d'Halescourt ·

Nicolas REY on adore ou on déteste et moi j'adore

"Bonjour je m'appelle Nicolas REY et de 11 à mes 35 ans, j'ai vécu un léger passage à vide" "Entre notre date de naissance et notre date de décès, il y a quelques moments dingues, des mauvaises passes et puis tout le reste. J’ai retiré tout le reste pour ne t’offrir rien que des moments dingues et des mauvaises passes." Nicolas REY nous offre ici une autofiction et c'est réussi. C'est... Lire la critique de Un léger passage à vide

Avatar Lilia Salmi
9
Lilia Salmi ·

Un petit essai tout vide.

Nicolas Rey avait à l'époque fait le tour des émissions télé pour promouvoir son livre, qui semblait t'il était son opus le plus touchant. Je n'avais alors jamais lu cet auteur. Et puis l'été dernier, une amie laisse trainer la version poche sur un transat et entre deux baignades, je me décidais à l'entamer. Premier constat, le livre est maigre physiquement. On peut dire que le passage à vide... Lire la critique de Un léger passage à vide

Avatar cesarsanchez
2
cesarsanchez ·

Critique de Un léger passage à vide par MMM

Récit touchant et empli de sensibilité qui ne m'a pas laissé de marbre. Je le conseil pour toutes les personnes qui souhaitent découvrir la bibliographie de l'auteur, un bon début. Et cette couverture!! Lire la critique de Un léger passage à vide

Avatar MMM
7
MMM ·

Critique de Un léger passage à vide par Stéphane Mombuleau

J'avais acheté ce bouquin parce que j'avais bien aimé l'interview de ce mec chez Ruquier, il y a quelques mois. Un mec au bord du suicide, ex-alcoolo, ex-toxico, ex-accroc aux médocs, qui s'accroche à la vie pour son fils, et qui raconte un peu tout ça dans une sorte de roman autobiographique rigolo-nostalgique. Dans le style, c'est moderne, branché, parfois trop, parfois ça part dans tous les... Lire l'avis à propos de Un léger passage à vide

1
Avatar Stéphane Mombuleau
6
Stéphane Mombuleau ·

Fuyons

Le bobo-alcolo-cocaïno de base nous raconte ses petits malheurs de riche! Trop dur la vie quand on à tout! Le mec se prend trop au sérieux... simplement insupportable! Qu'il écrive son journal intime, certes, mais qu'il le publie je dis halte là! Du sous Beigbeder... c'est du déjà lu et personnellement j'en ai vraiment assez de ce genre de losers qui se croient écrivains. Lire la critique de Un léger passage à vide

1
Avatar Leontine
1
Leontine ·

Critique de Un léger passage à vide par MisterD

Un journal intime sur un homme sous cocaïne qui a un enfant, une suite d'anecdotes de deux pages, une autobiographie (ou pas d'ailleurs peu importe) dans le style d'un beigbeder dans un mauvais jour. C'est très court, ça n'a pas beaucoup d'intérêt, je voulais essayer un livre de cet auteur, ce sera le dernier. Lire l'avis à propos de Un léger passage à vide

Avatar MisterD
3
MisterD ·