Couverture Un roman russe

Critiques de Un roman russe

Livre de (2008)

  • 1
  • 2

Sophi(e)smes

Deux mois après avoir dévoré Limonov, je me retrouve à nouveau confronté à Emmanuel Carrère. Et je retrouve très vite ce qui m'avait plu chez l'écrivain : cette capacité à prétendre aborder un sujet pour mieux pouvoir le relier à sa propre vie ; cette connaissance presque intime, quasi viscérale de la Russie ; et une sorte de démesure, de folie, comme si le roman échappait à tout contrôle (drôle... Lire l'avis à propos de Un roman russe

26 8
Avatar SanFelice
6
SanFelice ·

Pas pour tous goûts

Après avoir suivi avec bonheur Emmanuel Carrère dans ses romans ou essais fortement "conceptuels", qui le voyaient travailler le réel au moment où celui-ci se délite sous la puissance pertubatrice de l'esprit humain (un peu comme chez P.K.Dick, sauf que chez Carrère, la souffrance est plus aiguë et l'horreur est littéralement inévitable),... Lire l'avis à propos de Un roman russe

1
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Un roman russe, +1

D'un côté il y a Emmanuel Carrère et son équipe à Kotelnitch pour y tourner un film documentaire, la méfiance des gens face à leurs questions concernant un prisonnier hongrois, Ania ravie de rencontrer des français, Sacha Kamorkine du FSB. De l'autre côté, c'est la passion amoureuse entre Sophie et Emmanuel, expression des sentiments, sexe, déchirements. Alors voilà, j'ai eu l'impression de... Lire l'avis à propos de Un roman russe

3
Avatar Elodie
7
Elodie ·

Critique de Un roman russe par L'Homme Qui Lit

Des autofictions de l'année 2007, le plus beau buzz s'est fait autour du dernier roman d'Emmanuel Carrère publié chez P.O.L à la fin de l'hiver dernier : Un roman russe. Connu essentiellement pour sa production littéraire (La moustache, qu'il adapta au cinéma ; L'Adversaire, son dernier roman), il n'est reste pas moins le fils de l'éminente soviétologue Hélène Carrère d'Encausse, secrétaire... Lire la critique de Un roman russe

5
Avatar L'Homme Qui Lit
7
L'Homme Qui Lit ·

Du charme des tourments familiaux

Que de turpitudes dans la famille de la très honorable Hélène Carrère d'Encausse, l'actuelle Secrétaire perpétuelle de l'Académie française ! Son fils essaie de percer le mystère de son père, son propre grand-père, mystérieusement disparu. Par ailleurs, le couple de l'auteur vit en dents de scie, entre amours folles, adultère et fortes colères. L'auteur recherche de recoller les... Lire l'avis à propos de Un roman russe

Avatar Alexandre Katenidis
8
Alexandre Katenidis ·

Un journal torturé

Le style est déconcertant de simplicité. Je m'attendais à quelque chose de plus écrit, et je le regretterais même parfois, puisqu'on ne relève aucune jolie tournure, à la musicalité intéressante, aucun aphorisme à méditer. De plus l'écriture est parfaitement neutre et dépersonnalisée. La seule chose caractéristique relevée ici c'est l'expression "il est parti sans demander son reste", qui... Lire la critique de Un roman russe

Avatar dikiz
6
dikiz ·

Critique de Un roman russe par DrGnaf

Attention, c'est puissant et violent, à ne conseiller qu'aux amateurs de Carrère qui n'ont peur de rien (ne surtout pas découvrir Carrère en commençant par ici). Ce bouquin m'a secoué, m'a retourné, m'a donné à penser, m'a serré les tripes au point que j'en dormais mal. En ce qui concerne sa vie amoureuse, qui occupe une bonne partie du livre, Emmanuel Carrère n'a pas toujours été très... Lire l'avis à propos de Un roman russe

Avatar DrGnaf
9
DrGnaf ·

Critique de Un roman russe par HenriMesquidaJr

confession du narrateur (qui se trouve être l’auteur) qui se livre sans voile, sans mensonge sur sa famille et son secret (un grand-père qui a disparu en 1944), sur son histoire d’amour avec Sophie et sur ces moments passés à Kotelnitch, une petite ville de Russie. Sur tous ses moments de doute, de désespoir.; "La folie et l'horreur ont obsédé ma vie. Les livres que j'ai écrits ne parlent de... Lire l'avis à propos de Un roman russe

Avatar HenriMesquidaJr
6
HenriMesquidaJr ·

Critique de Un roman russe par marylene-1

j'ai trouvé le début sympa, mais pénible à souhait qu'en plein milieu l'auteur nous raconte sa vie personnelle et ses histoires de couple. Non seulement je n'ai pas trouvé ce passage intéressant, mais en plus il m'a presque fait détester la personnalité de l'écrivain. En dehors de ce passage j'ai apprécié le reste du livre. Lire la critique de Un roman russe

Avatar marylene-1
4
marylene-1 ·

Critique de Un roman russe par MarcLefebvre

Deux ans de la vie de l'auteur, rattrapé par la noirceur à laquelle il voulait échapper en commençant le livre. Un peu d'autoflagellation et en filigrane la recherche d'un passé qu'on lui cache. Beau livre. Lire la critique de Un roman russe

Avatar MarcLefebvre
8
MarcLefebvre ·
  • 1
  • 2