Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Chroniques d'après campagne au vitriol

Avis sur Zéro de conduite

Avatar dagrey
Critique publiée par le

Zero de conduite est le tome 3 de Carnets de campagne dont Michel Onfray a déjà publié 2 volumes: Décoloniser les provinces et La cour des miracles. L'auteur revient sur les circonstances qui ont conduit Emmanuel Macron à devenir Président de la république en mai 2017. L'auteur analyse dans ce nouvel essai le paysage politique de la France durant les premiers mois de cette présidence.

Michel Onfray est philosophe et essayiste. Il défend une vision du monde hédoniste, épicurienne et athée. Depuis les évènements de janvier 1995 à Charlie Hebdo, l'auteur s'inscrit dans la mouvance de ceux qui ont une vision critique de la religion musulmane et du néo libéralisme néo Maastrichtien qui règne en Europe. Michel Onfray y a rejoint des essayistes et écrivains comme Eric Zemmour, Emmanuel Todd ou Michel Houellebecq.
A ce titre, ces auteurs sont "sous les feux" d'une certaine presse de droite comme de gauche, politiquement correcte (et manquant singulièrement d'esprit critique...), qui leur reproche leur originalité et leur absence de "bien pensance".

Zero de conduite est un essai au vitriol du panorama politique contemporain. Onfray y dénonce le soutien des média et du pouvoir économique au candidat Macron, sorti de nulle part, qui a bénéficié de l'affaire Fillon. Ce dernier fut descendu "à boulets rouges" à raison par la presse et incapable de reconnaitre les fautes qu'il avait commises. Toutefois, on apprend très tôt dans l'ouvrage que de telles pratiques furent mises en oeuvre par des proches du Président comme Richard Ferrand, ex ministre et aujourd'hui Président de l'Assemblée Nationale. C'est ainsi que l'on constate que le Nouveau Monde n'a rien de nouveau.
LAREM est une formidable "assiette au beurre" au sein de laquelle certains élus continuent à s'épanouir en raison de services rendus et en dépit de pratiques délictuelles qui n'ont rien de nouveau. Plus grave, l'auteur y constate qu'en dépit de nombreuses promesses et du "en même temps", le pouvoir n'est pas revenu, dans son effervescence législative tous azimuts, sur des pratiques honteuses comme l'absence de casier judiciaire pour exercer un mandat politique...alors que c'est une condition sine qua non pour exercer de nombreuses professions.

Rappelant que depuis la mise en oeuvre des critères de Maastricht décidée par Mitterand, la France est privée de sa souveraineté, Michel Onfray en profite pour "karchériser" le monde de la presse, les "éminences grises" économiques (Attali, Minc...), les pseudo intellos "de façade" (Stéphane Bern, les frères Bogdanov...) et l'ensemble des responsables politiques contemporains (Wauquiez, Bayrou, Marine Le Pen et surtout Melenchon et ses acolytes de la France insoumise).
Il rappelle également comme le pouvoir s'est "assis" sur le vote négatif d'une majorité de français lors du référendum de 2005.

La première qualité de l'ouvrage est son réalisme. L'auteur s'appuie sur des faits qui illustrent bien la compromission et les "petits arrangements" entre amis de ceux qui nous dirigent, aujourd'hui comme hier. A trop jouer les "Cassandre", Onfray ne propose cependant pas grand chose. Le principal handicap du livre est l'absence de lumière et une vision parfois politiquement partisane lorsqu'il explique que Marine Le Pen n'aura pas d'autres choix que de revenir aux "fondamentaux" de son père (libéralisme, catholicisme...) en oubliant que cela la priverait de sa base électorale....ce qu'elle n'a d'ailleurs toujours pas fait à 2 mois du prochain scrutin européen.

En guise de conclusion, il apparait que l'essai fut rédigé durant la première année de mandat d'Emmanuel Macron puisque son diagnostic s'arrête en mars 2018. Depuis juillet 2018, ça tangue dangereusement pour le pouvoir entre l'affaire Benalla et la crise des gilets jaunes alors que la presse et les chaines d'informations en continu assurent le SAV du gouvernement. Nul doute que cela devrait permettre à Michel Onfray de poursuivre sa réflexion...

Ma note: 7/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 46 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

dagrey a ajouté ce livre à 1 liste Zéro de conduite

  • Livres
    Couverture Le manuscrit inachevé

    Lectures 2019

    Avec : Le manuscrit inachevé, Les Pièges de l'exil, Pour en finir avec le complexe occidental, Zéro de conduite,

Autres actions de dagrey Zéro de conduite