Avatar Maurice  Ronet

Critiques de Maurice Ronet

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.6

Into Shitness

La question est posée : comment ce film a t-il pu obtenir la moyenne ? Que pourrait-on apprécier dans ce film qui semble durer une journée entière ? Le soupçon de foirage total s'insinue dès la séquence d'ouverture que l'on devine totalement inutile si ce n'est pour pour découvrir que l'Enterprise est un vaisseau amphibie. Puis l'ennui ne cesse de grandir. On se pose des questions simples... Lire la critique de Star Trek Into Darkness

7
Avatar Maurice  Ronet
1
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
5.1

Super Rich Kids

Je n'ai pas de gros reproches à adresser à Sophia Coppola. Le fait qu'elle soit devenue une marque à part entière ne change rien à l'affaire. On dit : "as-tu vu le dernier film de Sophia Coppola ?" mais on questionne plus rarement ses amis en mode "as-tu vu le Agnès Obadia ?" voire "as tu vu le dernier Mohamed Hamidi ?". On va donc voir le dernier Coppola comme si on allait chez H&M. Musique à... Lire la critique de The Bling Ring

4 2
Avatar Maurice  Ronet
4
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
7.5

Marguerite Duras on the beach

2 gamins découvrent un bateau perché dans les arbres et veulent en faire leur cachette mais un Bernard-l'ermite squatte déjà l'endroit : Mud. Il se nourrit de pain de mie sur les bords du Mississipi en fumant des Kings. Il est cool. Un des ados est subjugué par cet homme mystérieux avec sa chemisette Marlboro Classic, ses bottes en autruche et l'inévitable gun fourré dans son 501 Levi's de 1933.... Lire l'avis à propos de Mud, sur les rives du Mississippi

Avatar Maurice  Ronet
4
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
6.4

Grand Maître du Sommeil

Disons-le d'entrée de jeu. Le combo Oblivion-The Grandmaster m'a terrassé. J'y ai laissé les dernières entrées valables de ma carte UGC 5. Une fois encore, les scénaristes ont déserté le plateau dès les premières minutes en laissant le champ libre : - au directeur de la photo qui nous fait partager son amour de la pluie, des gouttes d'eau qui ruissellent sur des visages fermés, de l'encens et... Lire l'avis à propos de The Grandmaster

1
Avatar Maurice  Ronet
5
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
5.9

Oublions Oblivion

Une belle scène : Tom Cruise et Zoe Bell sont attablés dans leur penthouse au dessus des nuages. Gardons à l'esprit ce couple solitaire qui contemple une terre ravagée, une lune en mille morceaux. Voilà pour le positif. Sinon Tom s'appelle Jack et passe sa journée à réparer des drones en forme de Pac-Man blancs. Zoe s'appelle Kara, elle boit du thé toute la journée et veille sur lui en suivant... Lire l'avis à propos de Oblivion

Avatar Maurice  Ronet
4
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
8.2

Sauf si vous aimez le noir et blanc,

Amoureux de la couleur, des écrans plasma 170 cm avec 3D Full HD passez votre chemin. Ce film s'adresse à des amoureux des temps anciens, des frayeurs enfantines et des comptines. Les autres seront déçus peut-être. Lire l'avis à propos de La Nuit du chasseur

1
Avatar Maurice  Ronet
10
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
5.9

Le problème c'est Sean Penn

Sean Penn a semble t-il déclaré qu'il ne savait pas ce qu'il faisait dans "The Tree Of Life". Il peut dire la même chose à propos de "Gangster Squad". Une fois que vous avez accepté le parti-pris cartoon/ fusillades costards/ Buick noire, une seule chose vous intrigue. A quoi joue Sean Penn ? Aurait-il fait un détour chez un orthophoniste malveillant ? La maquilleuse veut-elle décrocher l'Oscar... Lire l'avis à propos de Gangster Squad

1
Avatar Maurice  Ronet
1
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
6.1

Manque une case à Tom

Les 3 premières minutes de Jack Reacher sont dantesques. Pensez-donc : un psycho flingue à tout-va en mode Counter Strike. Comme ça. En pleine après-midi et sur les bords de Marne. Avec un fusil à lunette dans la plus pure tradition Kennedy. Voilà, 3 bonnes minutes. Et le film reste excellent jusqu'à ce que les protagonistes se mettent à parler. Parce qu'à partir de ce moment précis c'est la... Lire l'avis à propos de Jack Reacher

2
Avatar Maurice  Ronet
1
Maurice Ronet ·
Bande-annonce
6.3

Antalgique et Kétamine

"In the heat of the morning" chantait Bowie en 66. Une sorte de torpeur douce et chaude m'envahissait en m'installant dans mon fauteuil. Un doux sentiment de béatitude qui vous pousse à être bienveillant envers certains films projetés en matinée (Looper, Une Nouvelle Chance...) Bref, j'étais animé par une folle idée : passer un bon moment avec Anna Karenina en VOST. Film dont je n'avais pas... Lire l'avis à propos de Anna Karénine

5
Avatar Maurice  Ronet
2
Maurice Ronet ·