Avatar mesmer

Critiques de mesmer

Versus
  Suivre
6.0

Titeuf, repasse du côté obscur !

Ah, titeuf... lui qui m'a tant fait réver durant les... 7 premiers tomes ! c'était attachant, parce que justement, il incarnait l'Enfance, avec un grand E : les interrogations, les bêtises... les déviances, aussi. Parce qu'être gosse, c'est s'émerveiller sur la vie, la découvrir, et parfois... mal la comprendre ! J'affectionnais les premiers albums, ce côté bagarreur, politiquement incorrect... Lire l'avis à propos de Bienvenue en adolescence - Titeuf, tome 14

15
Avatar mesmer
5
mesmer ·
7.8

Une claque. Jack, tu gères.

Un de mes auteurs préféré... London, ça se sent, a traversé de long en large la vie. Rares sont ceux qui la comprennent avec autant de subtilité, et ceux qui cherchent à changer les choses, après cette compréhension, le sont encore plus. Homme brillant, écrivain, aventurier, homme politique, reporter... Cet homme était un grand. Sans doutes un des meilleurs. Lire la critique de Histoires des siècles futurs

1
Avatar mesmer
9
mesmer ·
8.4

Vous avez dit dystopie ?

Faut il présenter ce chef d'oeuvre ? Le récit, sans être pompeux, ni pauvre en vocabulaire, est relativement neutre. L'univers, par contre, est effrayant. Le fruit d'une longue réflexion de G. Orwell, durant une période de post-seconde guerre mondiale, sur les totalitarismes, et leur façon de contrôler le peuple et sa psyché. Rien n'a été laissé au hasard. La perfide mécanique de ce monde... Lire l'avis à propos de 1984

Avatar mesmer
10
mesmer ·
6.8

Comment péter plus haut que son cul, en 10 leçons.

L'auteur, on le sent dans ses références, et son analyse, est brillante. Hélas (?), un étalage de culture ne fait pas forcément un bon livre. Les personnages, en se voulant anti caricaturaux, finissent par sombrer dans la caricature. Un curieux sentiment d'élitisme de la part de l'auteure ne m'a pas lâché durant la lecture... suis je le seul ? Lire l'avis à propos de L'Élégance du hérisson

Avatar mesmer
3
mesmer ·
6.0

Roman inégal.

Quelques passages de grâce, mais on se demande très (trop !) souvent ou le roman veut nous amener. Ca tourne en rond, quelques rares aspects sont maîtrisés (le héros en pilotage automatique) sinon, on s'ennuie... pas ferme. Juste assez pour continuer voire finir le livre. Insidieux, Anna, très insidieux... Lire la critique de La Consolante

Avatar mesmer
4
mesmer ·
3.6

Dans ta gueule, féminisme...

Aaah, ce... ce... livre ? Un flagrant exemple comme quoi, notoriété et qualité vont rarement de pair... ai je besoin de résumer le scénario ? enfin, le "scénario" ? cet immondice est un condensé (et l'auteur, il faut admettre cela, a su en tirer profit) de tous les fantasmes (soumission a un homme dominateur et puissant; triangle amoureux; pratiques inavouables; amour inconsidéré) cependant...... Lire l'avis à propos de Cinquante nuances de Grey

2
Avatar mesmer
1
mesmer ·