Avatar mgcinema

Critiques de mgcinema

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Deus Ex Machina

Quand on s’appelle Alex Garland (scénariste reconnu de LA PLAGE, 28 JOURS PLUS TARD… DREDD), faire son premier film derrière la caméra ne doit pas être un grand problème. Du côté technique en tout cas, car Garland choisi de s’attaquer sur le fond à de la vraie science-fiction, celle reposant sur 3 acteurs perdus au milieu de nulle part, pour mieux jouer sur les nuances ensuite. Un pari réussi.... Lire l'avis à propos de Ex Machina

Avatar mgcinema
7
mgcinema ·
Bande-annonce
6.9

Tete qui tourne

Bercot ne fait pas dans la dentelle, livrant 10 ans de vie d’un gamin encore peu mature, pour en montrer toute la violence et la fragilité. On apprécie l’effort, même si le propos a rapidement ses limites. A trop tourner autour de son sujet, la réalisatrice se répète quelque peu et n’arrive pas à multiplier les idées de mise en scène. On conservera un intérêt évident concernant le propos du... Lire l'avis à propos de La Tête haute

Avatar mgcinema
6
mgcinema ·
Bande-annonce
7.7

Critique de Mad Max : Fury Road par mgcinema

Scénario minimaliste sans doute, mais univers étendu : MAD MAX revient sur ses terres, le désert et ses horizons infinis, pour proposer ce qui ressemble à une genèse des 3 premiers volets. Des voitures, des flingues, des fous et au milieu Max. Filmé principalement « à l’ancienne », FURY ROAD vous propose de vraies cascades, au milieu d’effets numériques pour la plupart relégués au second plan.... Lire la critique de Mad Max : Fury Road

Avatar mgcinema
9
mgcinema ·
Bande-annonce
6.8

Critique de Edge of Tomorrow par mgcinema

Plus ludique qu’un SOURCE CODE, EDGE OF TOMORROW est ici fait pour envoyer la sauce. Se reposant sur Tom Cruise (on connaît son potentiel physique et sa vélocité), le film offre une belle composition sportive à #Emily Blunt, vraie amazone badass tout du long qui réveille le genre. Pas forcément original sur le fond (on devrait saluer l’influence de cinéastes tels que Paul Verhoeven sur la... Lire l'avis à propos de Edge of Tomorrow

1
Avatar mgcinema
8
mgcinema ·
Bande-annonce
6.5

Critique de Le Hobbit : La Désolation de Smaug par mgcinema

Réalisateur généreux, Jackson se fait plaisir. Clairement, rien ne se décide dans ce film, et pourtant il a son importance. D’une succession de rencontres inattendus, Jackson retrouve son univers fétiche, des personnages lumineux (le retour d’#Orlando Bloom en Legolas, ou l’apparition d’#Evangeline Lilly passent très bien), et toute une dramaturgie qui lui est propre. Tout semble fluide et... Lire l'avis à propos de Le Hobbit : La Désolation de Smaug

3
Avatar mgcinema
9
mgcinema ·
Bande-annonce
5.1

Critique de Malavita par mgcinema

Si l’essentiel du film est une belle livraison sous forme de téléfilm de luxe, et malgré quelques curieux choix (la fin en sépia ?), MALAVITA se laisse voir sans déplaisir à partir du moment où vous n’en attendez rien. Les enfants terribles du couple vedette s’amusent visiblement, De Niro retrouve l’humour qu’il avait voici dix ans, et on en serait presque pour notre argent si le récit avait été... Lire l'avis à propos de Malavita

Avatar mgcinema
5
mgcinema ·
Bande-annonce
4.8

Critique de La Confrérie des larmes par mgcinema

Soutenons le cinéma français. Il faut certains films qui tentent des choses, quitte à ne pas être de totales réussites. Si LA CONFRERIE DES LARMES aurait pu être de ce registre là, le film se résume à de belles idées qui s’écroulent d’elles-mêmes. Le spectateur, incrédule, regarde Jérémie Renier courir après le scénario sans pouvoir le sauver. Lire la critique de La Confrérie des larmes

Avatar mgcinema
3
mgcinema ·
Bande-annonce
4.3

Critique de Eyjafjallajökull par mgcinema

Sans renouveler sa brillante réussite précédente, Coffre finalise une comédie un peu plus aboutie que les dernières de Dany Boon (la référence actuelle). Mais sans pour autant proposer un spectacle entier. Lire l'avis à propos de Eyjafjallajökull

Avatar mgcinema
5
mgcinema ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Quai d'Orsay par mgcinema

Fable contemporaine satirique, terriblement absurde entre un Monty Python de bureau et un BRAZIL réaliste, QUAI D’ORSAY ne joue pas de grands effets pour faire rire. Jaune ? Lire la critique de Quai d'Orsay

Avatar mgcinema
6
mgcinema ·
Bande-annonce
6.0

Critique de Au bonheur des ogres par mgcinema

Si ce BONHEUR DES OGRES est somme toute gentiment divertissant, c’est avec le défaut de ne pas savoir sur quel pied danser. Entre un ton pessimiste, un poil noir pour le jeune public, et puis un amoncellement de petites anecdotes, situations plutôt comiques ou rebondissements gentiment absurdes, le récit se noie dans un trop plein d’envies, souvent soulignées par une volonté visuelle qui échoue... Lire l'avis à propos de Au bonheur des ogres

Avatar mgcinema
4
mgcinema ·