Avatar parasaurolophus

Critiques de Batiste Kolenc

@parasaurolophus
Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.5

Fade et prétentieux... Comme si on croisait BHL avec une endive...

Rien n'a changé depuis les années 90. Les personnages sont toujours les mêmes crétins insupportables et superficiels. On retrouve de la pouffiasse lycéenne à gros seins (qui conduit un Toyota Rav4 à 17 ans), du BG qui se la pète, du geek-rebelle à chemise grunge... A cause d'eux, on se croirait dans Dawson. Du coup, on aurait bien envie de TOUS les voir crever... En masse, beaucoup plus vite et... Lire la critique de Scream 4

6 1
Avatar parasaurolophus
3
parasaurolophus ·
Bande-annonce
7.2

Mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ? Ah ? ah bon, ah oké... Non non c'était pour savoir...

Aronofsky arrive à retransmettre magistralement la fatigue physique et morale de ce vieux catcher moche aux cheveux sales. Ceux qui ont vu Black Swan avant ce film reconnaîtront le même souci du réalisateur de montrer un corps en souffrance. Les gestes de Mickey Rourke sont lents, sa peau garde les traces d'années de combats, ses genoux craquent, ses cheveux font peur... Mais le plus réussi, le... Lire l'avis à propos de The Wrestler

9 4
Avatar parasaurolophus
7
parasaurolophus ·
Bande-annonce
5.5

Monocritique n°014

C'est l'histoire de plusieurs destins qui s'entremêlent... Des destins complexes, mis à nu par une caméra, au fond, plutôt intimiste. Il y a de l'amour... Il y a aussi de la haine, mais le courage permet au fond de la dépasser. C'est l'un des messages de ce film, dont la profondeur psychologique, loin de tout manichéisme, permet d'aborder finement des problèmes de société qui tiennent à cœur au... Lire l'avis à propos de Et soudain, tout le monde me manque

3
Avatar parasaurolophus
7
parasaurolophus ·
Bande-annonce
7.3

Monocritique n°013

C'est l'histoire de plusieurs destins qui s'entremêlent... Des destins complexes, mis à nu par une caméra, au fond, plutôt intimiste. Il y a de l'amour... Il y a aussi de la haine, mais le courage permet au fond de la dépasser. C'est l'un des messages de ce film, dont la profondeur psychologique, loin de tout manichéisme, permet d'aborder finement des problèmes de société qui tiennent à cœur au... Lire l'avis à propos de Rois & Reine

1
Avatar parasaurolophus
7
parasaurolophus ·
Bande-annonce
6.2

Monocritique n°012

C'est l'histoire de plusieurs destins qui s'entremêlent... Des destins complexes, mis à nu par une caméra, au fond, plutôt intimiste. Il y a de l'amour... Il y a aussi de la haine, mais le courage permet au fond de la dépasser. C'est l'un des messages de ce film, dont la profondeur psychologique, loin de tout manichéisme, permet d'aborder finement des problèmes de société qui tiennent à cœur au... Lire l'avis à propos de Mensonges et trahisons, et plus si affinités...

3
Avatar parasaurolophus
7
parasaurolophus ·
Bande-annonce
5.5

Hideux, niais, idiot, et déjà surestimé... POURQUOI ?

Les plus : - Le cul des actrices Les moins : - L'esthétique "Rimmel-qui-coule" tout droit sortie d'un skyblog de jeune fille (comme la pseudo-philosophie qui enrobe cette grosse daube) - L'excès écœurant de post-production - Les images de synthèse moyen-âgeuses - L'abus abrutissant de musiques, quasiment toutes des reprises peu inspirées, donnant l'impression de voir se succéder des clips sur... Lire la critique de Sucker Punch

9 3
Avatar parasaurolophus
1
parasaurolophus ·
Bande-annonce
4.9

Un film de cape et pédé

Comme OSS117, cette comédie prend le parti de faire plus rire par l'environnement kitsch et des détails que par des gags. Sauf que, sans être un ratage, c'est quand même beaucoup moins réussi. Si les décors de carton-pâte assumés, les collants horribles du héros et les sous-entendus crypto-gays omniprésents évoquent bien Ivanoé et les films d'Errol Flynn la qualité de l'ensemble est plutôt... Lire la critique de Les Aventures de Philibert, capitaine puceau

6
Avatar parasaurolophus
6
parasaurolophus ·
6.7

Critique de La Stratégie de l'échec par parasaurolophus

Tous ces bons conseils me permettent d'intégrer sereinement le monde de l'entreprise avant mon prochain suicide. Bon, venons en au fait, pourquoi j'aime ? 1 - Ça parodie, avec beaucoup de talent, à la fois le monde triste et ennuyeux des films d'entreprise ET l'univers glauque des vidéos de motivation et de développement personnel. Tout y est : les faux raccords assumés, la mauvaise direction... Lire l'avis à propos de La Stratégie de l'échec

7
Avatar parasaurolophus
8
parasaurolophus ·
Bande-annonce
7.4

Critique de Inside Job par parasaurolophus

Ce documentaire est assez génial, parce que la grande complexité du sujet est équilibrée par un montage excellent. Le truc pervers, c'est qu'à la fin, on a plus l'impression d'avoir appris que réellement appris. Il faut voir ce film plusieurs fois. La première pour apprécier le montage et avoir un sentiment d'indignation plutôt brut. La seconde pour réfléchir en profondeur à tout ce qui y est... Lire l'avis à propos de Inside Job

Avatar parasaurolophus
7
parasaurolophus ·
Bande-annonce
7.2

Critique de Black Swan par parasaurolophus

Black Swan, c'est un monde froid, inhumain, où toute lumière est grise comme le métal. La caméra tremble, l'image est bruitée, et reflète la fragilité d'une jeune fille qui veut atteindre la perfection sans se laisser d'espace pour vivre à coté. Ca et là, tout au long du film, des détails infimes, imperceptibles, créent l'angoisse. L'oeil d'un dessin bouge, une ombre passe dans un miroir. On ne... Lire la critique de Black Swan

5 4
Avatar parasaurolophus
9
parasaurolophus ·