Avatar Ray Harryhausen

Critiques de Ray Harryhausen

Versus
  Suivre
7.1

Un pour le prix de Deux (et vice-versa)

Ah cette délicieuse mode de vendre une oeuvre en deux (ou plus, n'est-ce pas Peter Jackson ?) volumes; bref, 2 volumes, mais une seule histoire, un seul roman, donc une critique; d'abord, rappeler une évidence, Stephen King, avant d'être le roi de l'horreur du fantastique, est le roi du page-turner; on dévore donc avec l'avidité de l'occidental privé d'hamburger depuis plusieurs années ce pavé,... Lire l'avis à propos de Dôme, tome 2

4 1
Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
7.3

Une comédie irrésistible (!!?)

...Dixit l'affiche. Or, si on passe un agréable moment, les frères Coen ont bien plus marqué l'histoire de la comédie via d'autres films (The Big Lebowski bien sûr, mais aussi Fargo) que par ce film qui finalement restera anecdotique malgré sa référence affichée (et assenée) à l'Odyssée. Nous restera bien plus en tête les références à la musique populaire US en général et à Robert Johnson en... Lire la critique de O'Brother

1
Avatar Ray Harryhausen
5
Ray Harryhausen ·
6.7

Critique de Garôden par Ray Harryhausen

Bon, le principe étant que j'ai décidé, passé la folie de la découverte de SC, de ne noter que pour critiquer, je m'y mets sur la base de souvenirs que je n'espère pas trop lointain: Mélant Arts martiaux et Catch old school (la technique semblant à l'époque être plus importante que l'angle ou le mic skill), le récit mis en image par Taniguchi -dans son style habituel qu'on qualifierait de... Lire la critique de Garôden

Avatar Ray Harryhausen
7
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
7.5

Critique de Inception par Ray Harryhausen

Hésitant entre le 7 et le 8 (mais quand va-t-on pouvoir noter avec des décimales sur SC ??), entre l'admiration pour le prestidigitateur Christopher (comment suspendre le réflexe d'incrédulité avec tant de maestria) et l'agacement devant le petit malin Nolan (les citations d'autres films, telles cet épisode Jamesbondien sous la neige; la musique -assourdissante- qui semble être là pour que notre... Lire l'avis à propos de Inception

Avatar Ray Harryhausen
7
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
4.8

Critique de Planes par Ray Harryhausen

Disons le tout de suite, ma note finale fait fi de mon âge réel, du texte sous-jacent (ou pas du tout sous-jacent d'ailleurs) du film visant à maximiser la vente de produit dérivé ou de la qualité de l'animation (qui m'a au demeurant paru plus que correcte). Autre précision, j'ai vu le film dans ce procédé révolutionnaire qui ne fait mal ni aux yeux, ni à la tête qu'on appelle la 2D. Passons... Lire la critique de Planes

1
Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
5.8

Critique de The Tailor of Panama par Ray Harryhausen

C'est moins mauvais que dans mon souvenir; néanmoins, pour un Boorman, il est plus que mineur dans sa filmographie; les personnages (comme l'histoire) ne suscitent pas plus d'intérêt que ça et on a donc du mal à se plonger dans le film; est-ce le syndrome de l'adaptation de JLC ? pas impossible, car j'ai eu un peu le même sentiment à la vision de la constance du Jardinier; même la réalisation de... Lire la critique de The Tailor of Panama

Avatar Ray Harryhausen
4
Ray Harryhausen ·
8.2

Critique de Dance With The Devil par Ray Harryhausen

Là où souvent, en matière de littérature rock, on se trouve face à une surenchère type déglingue/délire/born-to-be-wild, parfois plaisante à lire (cf Nick Kent et son "Envers du Rock", on tient là un véritable document de ce qu'étaient les Stones à ce grand tournant qu'a marqué la fin des années 60: un peu paumés, un peu rebelle, déjà bêtes de scène et de cirque, mais pas encore abonnés aux... Lire l'avis à propos de Dance With The Devil

1
Avatar Ray Harryhausen
7
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Working Girl (quand les femmes s'en... par Ray Harryhausen

Contrairement à un autre internaute, je dirai au préalable que si j'avais vu ce film au moment de sa sortie, il m'aurait totalement insupporté; vu aujourd'hui, il est un témoignage saisissant de son époque, mélange yuppies/choucroute/synthé; les personnages sont de même des archétypes des rôles interprétés par Griffith (Naïve Vamp), Ford (Benêt gouailleur) et Weaver (femme à poigne) au long de... Lire la critique de Working Girl (quand les femmes s'en mêlent)

Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
Écouter
8.1

Critique de 40 Day Dream (Live) par Ray Harryhausen

Comme le Canada Dry: Ca a la couleur, le goût, le son d'Arcade Fire, mais ce n'est pas Arcade Fire ; très réussi...pour un pastiche Lire la critique de 40 Day Dream (Live)

Avatar Ray Harryhausen
8
Ray Harryhausen ·
7.4

Critique de Première salve - 100 Bullets (Panini),... par Ray Harryhausen

Ca commence doucement, avec des histoires classiques et une toile de fond qui ne m'accroche pas plus que ça; et comme le graphisme ne m'emporte pas plus que ça... en l'état, insuffisant, pour que j'attende la suite avec impatience Lire la critique de Première salve - 100 Bullets (Panini), tome 1

Avatar Ray Harryhausen
4
Ray Harryhausen ·