Avatar Ray Harryhausen

Critiques de Ray Harryhausen

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Critique de Bullitt par Ray Harryhausen

Parce que McQueen, Schiffrin, Vaughn, San Francisco, une scène culte qui mérite sa réputation, mais aussi parce que le film est supérieur à la somme de ces éléments; un vrai bon polar des années 70, une réal limpide et lisible (cf. les scènes d'action), un rythme à la cool, en accord avec la musique qui la pare. Lire l'avis à propos de Bullitt

1 3
Avatar Ray Harryhausen
7
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
8.0

Attention Spoiler (mais dans le résumé SC) !

Un film court (70 minutes) qui contient pourtant des scènes dont on se demande quel est l'intérêt de les avoir intégré dans le film (la diligence); là n'est pas le seul paradoxe d'un film qui n'a de western que le nom; pas de scènes de poursuites à cheval, pas de gunfight, des saloons déserts ou presque (l'alcoolique d'habitude rigolard est remplacé par le même mais format inquiétant); dans ce... Lire la critique de L'Étrange Incident

Avatar Ray Harryhausen
8
Ray Harryhausen ·
8.1

Critique de Mal de Chiens - Bêtes de Somme, tome 1 par Ray Harryhausen

D'abord aborder la beauté du dessin que dis-je de l'aquarelle de Jill Thompson. Lisez ce premier volume comme la BD entrainante, drôle et émouvante qu'elle est, puis rouvrez-là au hasard et admirez la somme de travail et de talent que représente cet ouvrage; observez les attitudes et expressions de chaque animal dessiné; dites-vous que ce n'est pas par hasard que Jill Thompson a travaillé avec... Lire l'avis à propos de Mal de Chiens - Bêtes de Somme, tome 1

Avatar Ray Harryhausen
8
Ray Harryhausen ·
7.8

Critique de Bienvenue à Néopolis - Top 10, tome 1 par Ray Harryhausen

La vraie force d'Alan Moore transparaît dans ce comics faussement mineur: sur un pitch de base simple mais offrant un champs des possibles étendus (la vie d'un commissariat dans un monde uniquement composé de super héros), de nombreux auteurs auraient rapidement tourné en rond; ce n'est pas le cas d'Alan Moore (en tout cas sur ce volume), qui tisse un récit, qui peut paraitre modeste au regard... Lire la critique de Bienvenue à Néopolis - Top 10, tome 1

Avatar Ray Harryhausen
9
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
5.8

Critique de Miracle sur la 34ème Rue par Ray Harryhausen

Les Mayfield n'est pas un Yes Man, ce serait le sous-estimer; c'est un réel Nanar Man, qui ne semble accepter que les bouses estampillées avec casting aux petits oignons; tel Terrence Malick il ne tourne que très peu, choisissant soigneusement où ternir son talent (enfin, ce qui lui sert de talent); ici, un conte de Noël en carton pâte, un WTF movie en phase terminale, dégoulinant de (faux) bons... Lire l'avis à propos de Miracle sur la 34ème Rue

Avatar Ray Harryhausen
2
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
2.6

Critique de Merlin par Ray Harryhausen

J'ai regardé 3 minutes puis j'ai commencé à saigner des yeux... Lire l'avis à propos de Merlin

Avatar Ray Harryhausen
1
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Cypher par Ray Harryhausen

J'hésite entre 6 et 7: - 6 parce que faut pas déconner, c'est une série B, un bon petit moment passé, qui vaut le coup d'oeil, mais sans qu'on crie au génie - 7 parce que a devient rare justement ce genre de films, fauché mais pas trop (on a quand même un petit budget SFX et même Lucy Liu période wannabe star), avec une réal carrée et surtout un scénar avec twist inside qui tient sacrément... Lire la critique de Cypher

Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
6.0

Too much is not enough!

...C'est semble-t-il ce qui a présidé à la création de cette mini-série en 4 parties par Millar. Ca démarre assez fort avec une première partie où nous est présenté le super-super-méchant Némésis; les péripéties s'enchaînent et atteignent leur acmé avec la scène de l'avion; après cela un gros trou d'air (et quelques facilités dans le scénario) nous laisse un peu sur notre faim, jusqu'à ce que... Lire l'avis à propos de Nemesis

Avatar Ray Harryhausen
6
Ray Harryhausen ·
Bande-annonce
7.0

Critique de Le Combat des Maîtres par Ray Harryhausen

La fin de l'époque classique de la Shaw Brother; un réalisateur solide et ayant fait ses preuves, entourés de ses acteurs fétiches, retrace les débuts de de Wong Fei Hung, célébre médecin révolutionnaire maître de Kung Fu; c'est donc un peu Batman begins à la mode Kung Fu (quoi, il y avait aussi du Kung Fu dans Batman ?); contrairement au personnage principal, rien de révolutionnaire là dedans,... Lire la critique de Le Combat des Maîtres

3
Avatar Ray Harryhausen
7
Ray Harryhausen ·
Écouter
7.3

Critique de Silver Age par Ray Harryhausen

9, je sais, c'est pas vraiment objectif, mais ça faisait longtemps que Bob Mould nous livrait des albums tiédasses, voires pires, à l'instar d'un autre rock hero du 20e siècle, Frank Black; là, c'est retour direct à la case Sugar, son excellent groupe du début des 90's; du nerf, de la mélodie et le sentiment d'une nouvelle jeunesse pour l'ami Bob (et pour nous). Lire l'avis à propos de Silver Age

3
Avatar Ray Harryhausen
9
Ray Harryhausen ·