Avis sur

A.I.C.O. Incarnation par pojiwann

Avatar pojiwann
Critique publiée par le

J'ai beau chercher, mais rien de positif ne me viens à l'esprit quand je me remémore l'expérience A.I.C.O, paru sur Netflix il y a peu.
Si je devais choisir un seul mot pour caractériser mon visionnage, je dirais ceci : médiocre.

En effet, cet animé souffre du syndrome que j'ai nommé le "Shot13". Il s'agit de ces productions réalisées en 12-13 ou même 14 épisodes qui ont le potentiel d'être développés en 24, mais qui par manque de moyens (raisons économiques diverses) sont contraints de diviser par 2 le temps qui leur aurait fallut pour se parfaire. Et évidemment, le résultat et la qualité générale de l'anime s'en trouve logiquement diminuée...

Alors que dire de l'expérience A.I.C.O, les personnages sont un peu creux, par manque de développement et de temps. Ils sont trop nombreux ; si bien que dans les scènes importantes, on n'arrive pas à avoir de l'empathie pour eux, que ce soient les persos principaux ou secondaires, et cela donne quelque scène gênante. Pour le scénario, il est bancal, mais pas par manque de temps, ou de développement. Il est juste un peu mal foutu, assez incohérent, relativement mal écrit, et de surcroit, assez mal découpé.

Pourquoi ne pas accéder à l'hôpital par la voie aérienne ? Genre, ils ont des mécas terrestre, mais aucun moyen de locomotion aérien? Je sais bien que dans une scène, on voie la matière attaquer les drones, mais alors pourquoi on voie un hélicoptère qui survole l'hôpital à la fin ? Et puis, comment les divers n'arrivent pas à faire le lien entre la matière maligne et Aiko lorsqu'ils la découpent avec les guillotines ? Elle convulse quand même... Et puis le docteur qui répète a tous les épisodes qu'il sauvera sa fille quoi qu'il en coûte, le triangle amoureux vouer à l'échec, cramé dès l'épisode 2, les multiples d'eus ex machina qui sortent de nulle part (<-- pléonasme)...

En réalité, je crois que j'ai mis le doigt sur le gros problème de cet animé: le tact et le découpage
J'ai l'impression que l'auteur nous a délivré des informations brut de pommes, pas assez douces pour être appréciées a leurs justes valeurs, et ça donne à cet animé un côté un peu bourrin, et pas agréable à suivre. Le format déjà très peu poétique, est complètement inhibé par le séquençage réalisé a la tronçonneuse, qui altère sans aucune Délicatesse les plans de combat, les plans de dialogues scientifiques barbants, les plans de culottes, et les plans de réflexion et introspection des protagonistes.

Je me retrouve dans la position délicate du critique qui doit promouvoir un animé médiocre, sans le massacrer. Car mon désir est avant tout de partager mon avis, et non de dévaloriser un animé, qui est certes loin d'être un chef-d'oeuvre, mais encore plus loin d'être un étron monumental. Mais cet animé est à mon sens médiocre sur tous les plans, de l'animation en elle-même jusqu'à la réflexion proposée sur le clonage, qui avouons-le, ne casse pas 3 pâtes à un canard.

Je suis en quelque sorte triste pour cet animé qui n'aura pas su s'extirper du fameux "gang des Shot13" qui a ruiné un nombre incalculable d'animés potentiellement bons, et qui ajoute aujourd'hui à son palmarès, une nouvelle victime.

RIP A.I.C.O

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1324 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de pojiwann A.I.C.O. Incarnation