...les coulisses de l'écriture d'une série télé

Avis sur Access

Avatar PierreAmo
Critique publiée par le

(Un texte de doc_ki sur leur film Walter, me rappelle cette bonne série jubilatoire de la même équipe et réalisateur (une partie?))

(Liste de remarques aide-mémoire)

'Access' est le portrait d'une équipe de créateurs d'une série télé: sa productrice (Mathilda May/Valérie), l'actrice (Julie Bargeton/Tanya(qui écrit aussi)), ses réalisateurs et auteurs qui sont aussi ses acteurs (Ahmed Sylla/Yanis, Olivier Charasson/Michel, Amir El Kacem/Thomas) et l'agent artistique improvisé de Yanis (Samuel Djian/Maxime)(qui rappelle Stephen Merchant, l'agent assez incompétent de Ricky Gervais dans Extras).

Dans l'ensemble des séries sur les coulisses de la télé et la création, Access et ses épisodes très courts (20 minutes) tient vraiment la comparaison grâce à ses acteurs qui jouent juste et des vannes et situations crédibles.
C'est un mélange de:
Studio 60 on Sunset Strip d'Aaron Sorkin
et d'Episodes avec Tamsin Greig et Matt Leblanc
et d'un Larry Sanders dont le faux/vrai 'The Larry Sanders Show' aurait tout inventé et innové dans le genre. Je le connais encore mal(comme beaucoup.)
et des fous de Saturday Night Live qui ont déjà tout fait...des décennies de sketchs sur les coulisses de l'écriture de sketchs et le sketch final...Steve Martin, Ed Murphy, Will Ferrel etc.
et de CurbYourEnthusiasm/Larry et son nombril. Il a aussi ses réunions d'écriture et tout un épisode sur les carnets de notes de Larry David où il écrit ses vannes et idées.
et de zests de Prince De Bel Air?
et de Radin
voire de Sherlock, et ses textes à l'écran.
et de Tootsie dans un épisode ? (^^ #copycomic)

_Mathilda May en boss/macho/rôle inversé est quasi géniale (puise-t-elle dans ses souvenirs?)

_Série parfois drôle mais d'autres fois 'choquante' voire souvent vaine aussi...
(un mix et attaques de différents racismes (dont celui anti-blancs?):

"Macaque!"!!!??? (sic) _"cite moi un comique de banlieue qui chouine pas?"!!!??? ^^

(Excès? MacAcc-essExcess?)

_L'excellent Olivier Charasson, en blanc est bien sûr un peu pédophile, colon, has-been, décalé hors-sol et déconnecté…
Il me fait quand même penser au bon Dan Aykroyd: (surtout sa courte apparition dans le sketch du restaurant.)

J'aime le sketch sur les voyageurs du futur arrivant au Moyen-Age et Sylla explique et tente de décrire l'avenir en choisissant d'imiter Michael Jackson...:

"C'est ça le futur" (ton affligé)...et on voit un ersatz de Marty McFly imitant Michael Jackson (ç'aurait pu être pire et être Gangnam Style...)

(_Fuck Netlfix: C'est quand même dingue de ne pas trop entendre parler des séries françaises produites par des Français ou Européens qui payent leurs impôts en France ou en Europe! En revanche, nous sommes inondés de promotion (gratuite?) de partout (même sur le service public) des productions de la fourbe Netflix qui finance ses séries avec l'argent de son évitement fiscale agressif et indirectement meurtrier... )

_Au dernier épisode, ils ont eu l'idée de mettre en image le casting:
j'aurais aussi ajouté "Yack ack ack ack ack Yann" Papin dont le rire puis le silence sont hilarants et rappellent le rire des Alien dans Mars attacks.

_L'épisode 16 tourné dans un théâtre pour la première de 'Julie Bargeton' est presque un chef d'oeuvre. Quel fantastique épisode! Réalisé par Varante Soujian.
Sauf erreur de ma part: un plan séquence de 20 minutes tout en étant drôle et joué juste et crédible.
Merci à SC et cinewater qui me font découvrir que, ce qui arrive à Ahmed Sylla avec le videur, est arrivé aux Oscars au vrai réalisateur Zbigniew Rybczynski...sorti un instant de la Cérémonie mais pas autorisé à revenir car pas reconnu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 205 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de PierreAmo Access