Respirez

Avis sur Anne with an E

Avatar Aglaé Brisetin
Critique publiée par le

Dans les années 1890, l'histoire de Anne, une jeune fille de13 ans, adoptée tant bien que mal par Marilla et Matthew Cuthbert, un frère et une soeur âgés, qui ne sont jamais mariés ni l'un ni l'autre. Orpheline, enfant maltraitée et harcelée en famille d'accueil et en institution, Anne se retrouve chez eux suite à une erreur : en réalité, ils avaient demandé à ce qu'on leur choisissent un garçon. A force de ténacité, Anne finira par se faire aimer de l'un comme de l'autre et deviendra leur fille...

Je n'avais jamais suivi l'histoire d'Anne, maintes fois adaptée. Même si je me souviens d'être tombée quelquefois sur la série des années 80 avec Megan Follows, qui ne m'a jamais donné l'envie de la suivre...

J'arrive donc ici en terrain totalement vierge de tout préjugé, et quel bonheur ! Quel bonheur de suivre cette délicieuse histoire et cette jeune fille si attachante. Dès les premières scènes et ce cheval et son cavalier filant à travers l'océan, dès le générique, juste magique. Et comment ne pas tomber totalement amoureuse d'Amybeth McNulty ! Là où MF, bien trop jolie, fausse rousse, avait un jeu un tantinet ampoulé, dans une série qui a terriblement vieilli (ben oui, je suis tout de même allé faire un tour pour voir par ci par là des moments des autres adaptations), Amybeth pétille. Et elle est confondante de fraîcheur et de naturel. Impossible de lui résister. A ses côtés, R. H. Thomson et Geraldine James (qui interprètent Matthew et Marilla) sont eux aussi formidables.

Un point fort de la série et de ses créateurs est d'avoir mis en avant le passé d'Anne à travers de nombreux flash-backs. Ceux-ci mettent en lumière les réactions d'Anne dans le présent : le fait qu'elle soit si volubile et si hyperactive s'explique facilement par un passé chaotique, typique des enfants abandonnés et maltraités, ayant souvent passé de nombreuses années en institution ou ballottés de famille d'accueil en famille d'accueil. La bienveillance dont font preuve Matthew et Marilla envers Anne fait d'eux d'excellents parents, exactement là où ils doivent se trouver pour "porter" la fillette, et sans avoir été formés à accueillir un enfant grand, sujet à des troubles du comportement, ils s'en sortent super bien ! J'ai beaucoup aimé le soin accordé aux personnages (Anne, Matthew et Marilla) et cette profondeur dans le vécu, les relations, les réactions... Matthew et Marilla sauvent Anne de son enfer, car s'il y a la Anne toujours souriante et pleine de vie, il y a aussi la Anne cachée : fragile et terrifiée, hantée par de profondes blessures. Pourtant, Anne sauvera également Matthew et Marilla elle aussi, en entrant dans leurs vies monotones et y faisant briller un grand soleil. Soleil que Matthew percevra quasi instantanément lors de sa rencontre avec l'orpheline.

Ensuite, la série aborde de manière toujours juste et délicate des thèmes comme la différence, la solitude, les blessures amoureuses, le racisme ou encore l'homosexualité (à travers 2 personnages particulièrement touchant l'un comme l'autre : une vieille dame pleurant sur sa compagne disparue, et un jeune artiste du même âge qu'Anne, rêvant de liberté et de création). Enfin, l'affection naissante entre Anne et Gilbert est amenée de manière subtile et tendre.

Anne est une vraie bouffée d'air frais, pleine de douceur et de grâce. J'attends la saison 3 avec grande impatience.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2534 fois
18 apprécient

Autres actions de Aglaé Brisetin Anne with an E