A consommer sans modération

Avis sur Boardwalk Empire

Avatar Chris Tophe
Critique publiée par le

Les Années 20, la prohibition, les costards rayés, Al Capone, Lucky Luciano. Pas de doute, vous regardez bien Boardwalk Empire la nouvelle pépite produite par Mark Walhberg et Martin Scorsese maestro incontesté du cinéma du genre. Avec un casting 3 étoiles : Steve Buscemi, Michael Shannon, Jeffrey Whrite, Patricia Arquette, etc… la série s’est donné les moyens de ses ambitions. La parfaite représentation des années 20 avec ses décors, sa musique, et les noms de certaines personnalités du crime de la grande époque nous transportent directement. Mais la grande force de Boardwalk Empire est dans le fait que ce n’est pas simplement une série sur les gangsters, elle traite également au fil des saisons de différents sujets qui contribuent à l’évolution des personnages. Revenons ensemble sur ces 5 saisons.

Saison 1 : la politique, la corruption, le pouvoir, la manipulation et la vengeance sont les thèmes principaux exploités durant toute la série, ils seront l’ossature et la colonne vertébrale de toutes les saisons. Cette première saison nous sert d’introduction et permet de créer entre les personnages un lien. Lors de ces 12 premiers épisodes, nous y observons un Nucky à double fonction : un politicien spécialiste des relations publiques et un demi-gangster qui a la mainmise sur le marché de l’alcool à Atlantic City.

Saison 2 : la meilleure à mon sens ! Le personnage de Jimmy Darmody est mis en avant et montre toute la complexité de ce personnage. De nombreux thèmes sont mis en avant et qui font la force de cette saison :
- Les conflits générationnels entre les anciens ( Nucky, Torrio et Rothstein) et la nouvelle génération ( Jimmy, Luciano, Capone et Lansky) qui montrent leurs ambitions et veulent leurs émancipations
- La relation père-fils ( Jimmy / le Commodore ) ( Jimmy / Nucky)
- La religion
- La souffrance intérieure et du passé

Saison 3 : lors de cette saison 3, c’est le deuil qui entre en jeu et la manière dont les protagonistes vont le gérer :
- Le déni pour Gillian
- La culpabilité et la colère pour Nucky
Durant la saison Nucky nous montre un autre visage en mettant en avant le côté gangster et délaisse le folklore. L’épisode 12 nous démontre qu’il apprend de ses erreurs et repense sa manière de gérer ses affaires.

Saison 4 : nouvelle saison et par conséquent nouveaux soucis pour Nucky qui va devoir faire face à la trahison de deux de ses proches. Certains seconds rôles prennent plus d’importance notamment Chalki White, Al Capone ou bien même Richard Harrow. Certains seront plus effacés comme le duo Lucky Luciano / Meyer Lansky ou Margareth.
Pour ma part, cette saison est de moindre qualité par rapport aux précédentes dû au fait que l’on a l’impression que les scénaristes tentent de combler des trous en mettant des personnages en avant comme Willy Thompson qui je trouve n’a pas une grande utilité dans l’intrigue.

Saison 5 : une dernière saison qui ne comptera que 8 épisodes. Une rétrospection sur le passé et l’enfance de Nucky au fil des épisodes montre l’homme qu’il est devenu aujourd’hui. Cette saison marque aussi l’ascension et le déclin de certaines personnalités du crime. Chaque personnage tire leurs révérences à la hauteur de leur personnalité. Le dénouement final démontre que chaque prise de décision à tôt ou tard ses conséquences.

Finalement Boardwalk Empire est une excellente série où l’on découvre ou redécouvre cette grande époque avec des grands personnages du crime. La série reprend tous les codes qui ont faits des films de gangsters de grands classiques (La trilogie du parrain, les Incorruptibles, l’Impasse, les seigneurs de Harlem, etc…). Ce choix qui est une qualité est aussi l’un de ses défauts qui est le manque d’identité surtout en saison 1. Son autre point faible se situe au niveau des personnages féminins qui sont en mon sens sous-exploités mis à part celui de Gillian Darmody. À noter une mention spéciale pour Michael Shannon, Michael Pitt et Jack Huston qui sont incontestablement excellents dans leurs rôles secondaires respectifs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3985 fois
27 apprécient

Chris Tophe a ajouté cette série à 20 listes Boardwalk Empire

Autres actions de Chris Tophe Boardwalk Empire