La suite et l'impasse

Avis sur Boruto : Naruto Next Generations

Avatar Simon_Findor_Ri
Critique publiée par le

Comment redonner un second souffle à une série qui s'est si mal terminée (cf: l'entièreté de shippuden si on met l'arc Pain de côté). Comment relancer un intérêt dégringolant pour cet univers pourtant si riche? C'est cette question qui semble être le pari de cette nouvelle série, enfin si on estime qu'eux aussi ont pris la mesure du désastre qu'était la dernière guerre, pas certain.... J'avais fait une rapide critique du manga papier, aussi celle-ci sera une sorte de continuité puisque les deux ne divergent pas fondamentalement.

Avant de commencer, il y aura du SPOIL.

Je vais tenter de donner un peu de cohérence à cette critique et de la développer en 3 parties pour les trois arcs dont la série est dotée pour le moment:

I) L'arc du remplissage

La moitié de la série (qui comporte pour l'instant 30 épisodes) constitue un arc où Naruto et ses nouveaux compagnons luttent contre une menace, un spectre. Celui-ci se révélera être une création d'un ancien de la racine, vengeance contre Konoha, blabla. Le souci majeur ici c'est d'abord que l'on s'en fout, mais à un point démentiel, que ces épisodes soient là en attendant la "vraie" histoire. En soi l'idée de faire surgir une menace de l'héritage de la racine n'est pas mauvaise. Mais on tire sur 15 épisodes ce qui aurait pu être bouclé en 4/5 si on prend les points dignes d'intérêt. Ou alors il aurait fallu développer un peu mieux cette soupe. Parce que, finalement, quand ça commence à avoir de l'intérêt c'est déjà fini et on a une dizaine d'épisode où on se fait chier ferme. Je ne parlerais même pas du fait que Boruto conclue cette affaire en disant au "méchant" qu'en fait il peut choisir son destin et que l'amitié... Vous connaissez le refrain.
Mais, plus grave encore à mon sens puisque cela impactera toute la série, ce sont les "nouveaux personnages". Je dis ça entre guillemet puisqu'il n'y a à peu près rien de nouveau. Et là pour donner un second souffle ça part sacrément mal pour le coup! D'abord, la connaissance de la génétique dont son pourvu les types derrière tout ça, mais un enfant c'est pas juste un collage des deux parents au niveau du physique. Mais, outre le fait qu'on ait des copié/collé (Lee et Shikamaru étant les pires, je dis le nom des parents puisque j'ai oublié celui des enfants tant ils sont identiques) sur le plan physique, ce sont aussi des copié/collé sur le plan psychologique. Boruto c'est Naruto avant Shipudden,et idem pour tous les autres. Seul les nouveaux venus (Mitsuki par exemple) sont agréables et font un peu de bien dans cette bouillie réchauffée. Légère mention à Sarada qui n'est pas à 100% sa mère ou son père. Quoi que...

II) L'arc Sarada

Bon et là on attaque avec l'arc qui tourne autour de Sarada et de son père. C'est-à-dire là où le manga papier commence grosso modo. Bon, en soi l'arc n'est pas aussi désagréable que le précédent puisqu'il se passe enfin quelque chose. C'est quand même triste de se réjouir qu'il y ait simplement "quelque chose"... Mais bref, Sarada est tourmentée parce que Papa est pas là et qu'elle a un doute sur la véracité de son sang (Sakura ne serait pas sa mère). Bon, alors pour la psychologie du personnage c'est pas plus mal, soit, mais les motifs paraissent bien idiots. Alors il faudrait songer à expliquer à cette enfant que son père est un ancien renégat devenu héros et qu'il sillonne désormais le monde pour maintenir la paix. Parce qu'à l'entendre son père il est à la pêche au village de l'eau! Bon ok je manque probablement un peut d'empathie.... Donc oui on comprend tout de même que l'absence est difficile à vivre, soit. En revanche pour la mise en doute de la maternité de Sakura... Non. Le motif c'est simplement qu'elle a trouvé une photo de l'ancienne team de Sasuke et qu'on y voit Karin avec les mêmes lunettes qu'elle... Bon. Ai-je besoin d'en dire plus?
En revanche je ne cacherais pas mon plaisir coupable de revoir Sasuke et Naruto se battre, on a beau dire ce qu'on veut on a tous un fanboy en nous. Par contre j'ai du mal à saisir pourquoi ils ne dérouillent pas leurs adversaires en 10/15 secondes vu le niveau de puissance des types à la fin de Naruto. Mais à propos des échelles de puissance j'y reviendrais.
Par contre, le méchant en question qu'ils affrontent dans cet arc est d'un vide! Ancien cobaye d'Orochimaru qui a 38 sharingan dans le corps et qui veut la guerre parce que ça fait s'élever les forts. Bon, motif de merde pour méchant de merde. Je veux dire, est-ce qu'on peut donner d'autres motifs aux méchants que d'être méchants s'il vous plaît? Un bon méchant l'est pour de bonnes raisons. Même si ça esquisse la problématique qu'on semble retrouver par la suite: la paix ne ramollirait-elle pas les troupes? Alors oui c'est raccord mais présenté de façon tellement bancale qu'on a juste envie de hurler "on a déjà vu un méchant comme toi mais en mieux!!". Ce méchant paraît d'autant plus fade qu'il veut faire renaître la dignité des Uchihua en vengeant Itachi. Faudra lui filer les tomes où on saisit qu'Itachi est en fait un héros de la paix.
Donc l'arc n'est pas dénué d'intérêt mais on a quand même l'impression de voir une grosse exposition avec un méchant-prétexte.

III) L'arc Kiri

Suite à tout cela voyage de classe au village de Kiri! L'ancien village sanguinaire, la brume de sang! Bon ok mais entre temps le nouveau Mizukage aidé de l'ancienne (d'ailleurs pourquoi cette passation de pouvoir?) ont fait avancer tout ça vers plus de paix et tout ça. On passera sur le fait qu'à Kiri comme à Konoha on a fait un bon technologique équivalent à 200/300 ans en seulement 15 ans, voilà. Donc on arrive et très vite on rencontre un nouveau perso qui, au début, semblait avoir de la saveur: Kagura. On crame immédiatement la filiation avec Yagura: le nom et le "tatouage" (je sais pas trop ce que c'est) suffisent. Celui-ci est un épéiste un peu perturbé qui déraille dès qu'il manie un vrai sabre mais en dehors de ça un brave type. C'est juste le petit-fils de Yagura, ancien Mizukage sanguinaire. On oublie d'ailleurs de nous rappeler que Yagura était manipulé et en fait pas si méchant, donc qu'en fait cette haine envers Kagura et son héritage sanguinaire n'a pas de fondement, mais bon... Sur ce quelque idiots décident de se révolter contre la paix instaurée parce que... bah parce que la guerre c'est rigolo? On a un peu de mal à cerner les motivations de ces méchants qui le sont juste pour être méchant mais bon (EDIT: ayant fini l'arc, ce que je pressentais est arrivé: méchant qui dévoile ses plans après un rire de méchant, explication de ses motifs qui se résument à rien du tout, il veut juste faire la guerre pour voir des gens crever). Sur ce ils volent les 7 épées de Kiri et ça se fight.
Alors là j'étais triste. Parce que les épéistes de Kiri moi je les adorai dans le manga. Vraiment, une classe comme ça c'était pas permis. Et là on a... ça. Bon ok on savait que ça allait pas être la même mais ça m'attriste. Alors comment résoudre cette révolte? Bah on envoie les ninjas balaise de Kiri et voilà, dans le pire des cas on peut demander à Naruto de faire ingérence (vu qu'il y a une alliance pour la paix et tout ça une ingérence pour maintenir cette paix ne devrait pas poser problème). Et là on règle le problème direct. Mais on ne peut pas faire d'histoire avec ça! Il faut que Boruto fasse des choses! alors on invente un risque de crash diplomatique et du coup le Mizukage, Boruto et Sarada y vont solo... C'est débile. Comment un Mizukage peut être si inconscient? Ensuite, et j'en viens au soucis de la puissance, même si ces rebelles ne sont pas présentés comme les plus forts du village (quoique Kagura si...), ils sont bien mauvais. Sérieux Sarada et Boruto arrivent à leur tenir tête. En théorie ces deux-là ils valent pas grand chose à l'échelle de ninjas de niveau supérieur. Mais non, là on en fait des gars solides juste de temps à autre. Parce qu'un épisode Boruto ne sait que lancer des Kunai et le suivant il fait un combo Raiton/Futon assez stylé. On sait pas où il a appris ça, c'est gratuit, et ça retombe immédiatement.
Le soucis est donc le suivant: comment justifier que Boruto vive des aventures exaltantes? Il faudrait un cadre où les adversaires ne le dominent pas trop et où les brutes que sont les ninjas supérieurs ne puissent pas intervenir. Mais non là il se bat contre l'ancien bras droit du Mizukage. En version réaliste il se fait broyer en un coup. On a donc un vrai problème d'équilibre de puissance dans Boruto là où Naruto avant Shippuden avait su faire un progression intéressante et surtout justifiée. On essaie de nous faire un nouveau Gaara (le type qu'il faut sortir des ténèbres) avec Kagura mais c'est poussif. Que de problèmes dans cet arc!
EDIT: J'ai terminé cet arc hier soir, bon bah voilà. Rien. Jamais vu un combat de fin d'arc aussi fané. Rien à sauver. Même l'animation déçoit beaucoup trop (j'ai mis en 1080p HD pour être sûr que ce soit bien laid). Ils ont réussi à rendre Shameda risible, rendez-vous compte.

IV) L'arc de l'examen et l'arc des Nuits blanches

Bon, très franchement je sais pas si on peut parler d'arc pour l'examen Chunnin. C'est torché en quelques épisodes maladroits où on nous balance un test écrit qui perd toute la profondeur que l'on pouvait avoir dans Naruto. Ca se résume à un pseudo-gag du genre "ah Boruto n'a pas compris qu'il fallait tricher (voler les sujets hein... oubliez la triche stylée façon Gaara) mais il a quand même une super note lol". Ca va pas plus loin. Ensuite vient l'examen décisif qui est un gros forçage des familles. Déjà la complexité et la dureté psychologique de la forêt de la mort on oublie, le tournoi et tout ça, on oublie. Mais allez pas grave, on veut pas revoir exactement la même chose, tant que c'est différent mais digne d'intérêt on va pas râler hein! Bah non... Finalement on a une épreuve où il faut choper la clochette de Kakashi. Autant on essaie de nous faire croire que sans cette condition il n'y aura pas d'admis, autant c'était pas nécessaire on sait très bien que les types vont être pris parce qu'ils auront été solidaires, ça se voit dès les premières minutes. Puis sérieusement quels élèves auraient ne serait-ce que l'ombre d'une chance de prendre la clochette à Kakashi? Donc déjà niveau enjeux c'est le vide, on connaît la fin. On a bien les trois autres profs qui font genre ils servent d'obstacles mais il faut juste casser la cible qu'ils ont sur le torse; idem pour les élèves faut juste prendre leur bandeau... Pourquoi toutes ces conneries? Bah parce que sinon les profs risqueraient de tuer les élèves... Je déconne pas c'est vraiment l'argument. Donc des ninjas de ce niveau sont incapables de se maîtriser face à des gosses incompétents? Bravo Konoha! Et vous allez voir que Konoha c'est la décadence depuis que Naruto est là!

Oui, et ce avec l'arc qui suit,moyennant quelques fillers d'un ennui mortel et une épisode back story de Mitsuki. Alors petit point sur cet épisode sur Mitsuki: c'est vraiment cool, on retrouve des enjeux, des tensions, du style, enfin bref ce qu'on aime. Mais l'épisode est amené maladroitement, du genre Mitsuki regarde le ciel et se rappelle de son passé. Niveau déclenchement de flash back on peut difficilement faire plus fainéant. Et oui je compte dans les fillers ce pseudo arc sur un village osef au fin fond d'une fôret osef où on comprend juste que Konoha est pas foutue de gérer son territoire (retenez quand même ce dernier point). Bref après tout ça arrive l'arc Nuits Blanches. En gros c'est des robins des bois, ça va vraiment pas plus loin au début, lors de l'exposition du problème. Je passe sur le fait que Naruto pense avoir une révélation en comprenant que les types volent la banque grâce au hyôton (glace), c'est à dire en faisant baisser sa propre température corporelle à -20C° pour pas déclencher les détecteurs de chaleur dans la chambre froide... Température corporelle à -20... Sérieusement... Ensuite on a des discours sur "ah on va arrêter les méchants parce qu'on est des apprentis et qu'on va faire nos preuves même si on nous a répété 50 fois de pas nous prendre pour des ninjas de haut vol", on poursuit les méchants, on se rend compte qu'ils sont pas si méchants parce qu'ils aident les pauvres (genius!) et on continue quand même d'essayer de leur botter le cul mais en se posant quelques questions. Avant de continuer soulignons un point: Konoha ça se passe comment la gestion du territoire? Dans les fillers on vous voit incompétent pour gérer des conflits entre villages, maintenant on voit que vous avez développé des technologies de fou mais que vous êtes pas foutu de redistribuer un peu aux villages des environs, à croire que tout le fric est concentré à Konoha. J'sais pas Naruto c'était pas un mec vachement cool et altruiste? J'lui demande pas de donner tout le fric de l'univers aux pauvres, mais quand même, au moins s'assurer de leur survie non? Bref, on comprend même pas pourquoi tout ça existe et on nous ressert le vieux thème du robin des bois... Mais attendez, pas fini! Parce qu'à un moment on voit le voleur masqué discuter avec son boss qui a l'air bien méchant... DONC on se doute que ce sont des faux gentils et qu'il va s'agir de les défoncer à la fin! Puis les pauvres ils se démerderont bordel; on a pas le temps pour terminer nos arcs comme il faut et les soucis sociaux c'est pas une affaire de ninja! C'est simplement un prédiction vu que l'arc est en cours, mais un phrase de Shikamaru junior en dit long :"Si les injustices explosaient ça poserait de gros problèmes, mais seuls les adultes auraient la force des les régler". OK! Donc déjà les injustices ça vous inquiète parce que c'est chiant, mais sur le fond c'est pas trop un souci en soi. Bien... Et ensuite seuls les adultes auraient la FORCE de les régler. On parle des ninjas moyens/supérieurs là. Donc le raisonnement c'est : inégalités sociales en hausse = méchants robins des bois= on leur fout sur la gueule pour calmer tout ça. Sinon on peut pas essayer de régler les soucis socio-économiques autrement qu'en se tapant dessus et comme ça tout le monde est content? Ah mais non! Suis-je bête... Il faut de la bagarre sinon c'est nul. Soit. Moi la bagarre je veux bien, mais essayez de créer des intrigues qui collent bien histoire qu'on ait pas l'impression que c'est gratuit. Alors oui ensuite ce sera de VRAIS méchants comme je l'ai sous-entendu plus haut, mais encore un fois ça règle pas le souci de fond de cet arc, et tout le monde s'en fout. Konoha c'est vraiment la décadence...

Pour conclure, l'animation est moyenne. On a les mêmes personnages à peu de choses près. la toute puissance de Naruto et Sasuke fait peser un ombre de "on s'en fout" sur la plupart des intrigues tant elles paraissent peu digne d'intérêt. L'équilibre des puissances est incohérent au possible, et je présage pire pour la suite. Une moitié de remplissage (premier arc). Des antagonistes ridicules. Une repompe de toutes les thématiques de Naruto (Kagura=Gaara; Boruto=Naruto jusque dans le nindo; la force de l'amitié on s'y attendait ok; le destin,etc..). On notera seulement une interrogation sur la paix et le progrès technologique. C'est encore embryonnaire mais c'est là. Et j'ai bien peur qu'à propos de la paix ça vrille en niaiseries.
Enfin, on s'en fout de la paix au fond puisqu'un cliffhanger putassier de fin d'épisode nous dit qu'une menace supérieure à Kaguya arrive bientôt. Et on a sacrément l'impression que tout le reste ne sert qu'à attendre cela... On repassera pour un nouveau souffle.

PS: Impossible pour moi de noter toutes les incohérences avec l'univers de Naruto, il y en a trop et je ne maîtrise plus assez bien l'univers pour ça. Mais faites vous plaisir dites-moi ceux que vous avez soulever.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5606 fois
6 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Simon_Findor_Ri Boruto : Naruto Next Generations