👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Les britanniques ont la fâcheuse et géniale tendance à prendre un pitch de base et à savoir en faire une référence du cinéma/de la série. C'est le cas de Broadchurch, qui pourrait passer pour une simple enquête de seconde zone, avec un tandem de policiers qui ne s'aiment pas, comme d'habitude, une ville pleine de mystère, comme d'habitude, et une tonne de suspects potentiels... comme d'habitude! Et pourtant, non. Amoureux du Cluedo et des ambiances brumeuses, cette série est faite pour vous !

L'équipe de choc a tout pour séduire, évidemment. La barbe de trois jours et les cheveux au vent de David Tennant vont de pair avec son expression morose, et son accent écossais à couper au couteau. Exit l'énergie de Dr Who, l'acteur joue la simplicité tout en gardant ses subtils changements d'humeur. Quant au mystère de Sandbrook... il est aussi intriguant et surprenant que l'enquête de Broadchurch. Olivia Colman campe à merveille l'inspecteur Miller, tiraillée entre son empathie pour cette communauté qu'elle connait par cœur et son envie de découvrir l'assassin de l'ami de son fils.

Ajoutez à ça des personnages secondaires de choix : un prêtre trop gentil pour être honnête, une mère éplorée aux réactions imprévisibles, un père plongé dans l'horreur du mensonge, un duo de journalistes arrivistes, un marchand de journaux antipathique, une sœur trop mature pour son âge, une gardienne de caravane étrange... Clichés vous avez dit ? Pas tant que ça. Broadchurch brouille les pistes, enfonce les portes ouvertes, au point sans doute de filer la migraine à Sherlock Holmes lui-même.

Le réalisme de la série est indéniablement son plus gros point fort, en plus de l'ambiance venteuse et brumeuse, qui nous font oublier les ralentis un peu trop appuyés. Finis les détectives qui déduisent l'identité du coupable en récoltant un cheveu sur une scène de crime, l'enquête prend son temps, piétine, au point de ne même plus savoir s'il s'est écoulé 2 jours ou 3 mois. Le spectateur, parfois en avance sur Hardy et Miller, a toute les chances de se prendre encore plus la tête qu'eux. Passé, présent, et futur sombre se mélangent pour ne former qu'une masse temporelle gluante, de laquelle personne ne sortira indemne. Pas même toi, spectateur blotti sous ton plaid.
Mlle_lee
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 8 ans

Broadchurch
Oberyn
9
Broadchurch

Recette d'une série réussie

Ingrédients : - Une petite bourgade d'Angleterre sans soucis apparents. - Un crime bien sombre. - Une victime innocente, un jeune garçon si possible. - Un flic au passé incertain et à la santé...

Lire la critique

il y a 8 ans

49 j'aime

9

Broadchurch
MauriceLapon
3
Broadchurch

Critique de Broadchurch par Maurice Lapon

Bonjour! Connais-tu l'émission de télédiffusion "Les investigations du connétable @John Broadchurch"? Il s'agit de: une émission de télédiffusion d'investigations de police avec le bonhomme de...

Lire la critique

il y a 8 ans

27 j'aime

9

Broadchurch
Truman-
8
Broadchurch

Critique de Broadchurch par Truman-

Je regrette que cette série ne soit pas naze car je ne peux pas faire le jeu de mot "BoredChurch", et oui BroadChurch est la définition même de la bonne série policière car tout les bons ingrédients...

Lire la critique

il y a 8 ans

24 j'aime

The Musketeers
Mlle_lee
8

Quand les anglais adaptent mieux nos propres classiques...

Cette série a été une belle surprise, moi qui n'attendais pas grand chose d'une énième réinterprétation du mythe. Et encore une fois, la BBC réalise un véritable tour de force. Les héros sont...

Lire la critique

il y a 8 ans

1 j'aime

Like Minds
Mlle_lee
7
Like Minds

Critique de Like Minds par Mlle_lee

Like Minds n'est pas un film qui veut renouveler le genre du thriller mystico-glauque à tendance religieuse. Mais il se défend bien. Regardé en VO sous-titré anglais, je dois bien avouer que quelques...

Lire la critique

il y a 5 ans

Marvel's Daredevil
Mlle_lee
9

Marvelicious

Jamais marathon de série n'aura aussi bien porté son nom. À bout de souffle, un goût de fer dans la bouche, la saison 1 de Daredevil m'a mise K.O. Et comme une drogue dure, me donne l'irrémédiable...

Lire la critique

il y a 6 ans