👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Ingrédients :
- Une petite bourgade d'Angleterre sans soucis apparents.
- Un crime bien sombre.
- Une victime innocente, un jeune garçon si possible.
- Un flic au passé incertain et à la santé bancale, de préférence.
- Des suspects trainant une flopée de passés douteux.
- Des journalistes bien véreux.
- Et une pincée de beaux paysages.

Laissez cuire le tout durant 8 épisodes et vous sortirez du four une spécialité britannique d'une qualité exquise.

Certes, la recette semble plutôt simple. Des histoires de meurtres, on a en vu par milliers défiler sur notre télé. Mais Broadchurch se démarque de part son scénario très bien construit qui nous tient en haleine durant la totalité des épisodes, nous faisant douter de tout et de tout le monde. Tous les habitants nous apparaissent louches et on finit par devenir parano, accusant toutes les têtes qui apparaissent sur notre écran. Frustrant. Entre fausses pistes et des personnages au passé riche, Broadchurch nous plonge au milieu de ses habitants qui sous leurs apparences banales de bon samaritains se détruisent à coup de préjugés, de tromperies et de mauvais jugements. Tout le monde s'en fout des autres, tant qu'eux vont bien.

- SPOILERS -
Pourquoi, par exemple, croire le pauvre vieux vendeur de journaux accusé de relation sexuelle avec une mineure il y a de ça des dizaines d'années? Et en plus il était en contact avec les petits garçons de la "Sea Brigade", donc c'est forcément lui.

Et Ellie qui se permet de juger Susan (son mari ayant abusé de leurs enfants), ne croyant pas son ignorance quant aux actes de son mari. Et on voit à la fin que c'est bien l'hôpital qui se fout de la charité. J'ai trouvé ce parallèle particulièrement fort.

D'autres questions très intéressantes abordées: Un couple est-il capable de surmonter une épreuve pareille? Jusqu'où les journalistes sont-ils capable d'aller pour obtenir leur scoop? Le fait que la série ne se termine pas sur la révélation tant attendue du coupable, et que le dernier épisode se porte plutôt sur les réactions des différents personnages quant à l'annonce du tueur, ça change de d'habitude.

Si l'on devait relever quelques petits points négatifs, ce serait les longueurs qui occurrent lors épisodes 2 et 3 si mes souvenirs sont bons, la tromperie du mari devenant évidente après quelques questions, et peut être le fait que tous les personnages (j'exagère) aient un passé atroce. Mais bon, je chipote.
- FIN SPOILERS -

Ajoutez à cela de magnifiques paysages, une belle image et de bons acteurs et vous aurez de quoi passer un très bon moment. David Tennant (que je connaissais déjà via Doctor Who) est la raison, je l'avoue, pour laquelle j'ai commencé la série. Très éloigné de son rôle hilarant, profond et touchant de Ten, Tennant campe ici le personnage d'Alec, beaucoup plus sombre, et il le fait à merveille. (et son accent écossais plus prononcé que jamais, pour mon plus grand plaisir. mais heureusement que j'avais des sous-titres). Olivia Colman n'est pas en reste.

Petite astuce : Si vous désirez absolument trouver le coupable, prenez, au bout de 4/5 épisodes le personnage qui vous est le plus sympathique, qu'on ne suspecte presque pas et qui n'aurait absolument aucune raison de tuer ce pauvre petit garçon. Ça n'a pas loupé, j'ai deviné le pot aux roses dès la moitié, m'étant dit "c'est lui/elle!" rien que parce que je l'aimais bien. Mais mon plaisir devant les épisodes, loin de s'estomper, s'est augmenté - n'étant pas sûre du résultat tant tout le monde apparait coupable et n'ayant absolument aucune idée du pourquoi.

HS : Si quelqu'un pouvait me dire où j'ai bien pu voir Olly le journaliste, il aurait ma reconnaissance éternelle! Ou si il ressemble à un autre acteur de série, un truc comme ça. Je suis sûre de l'avoir déjà vu. Apparemment, il aurait joué dans Doctor Who, mais impossible de le re-situer. Et Wikipédia ne m'aide pas ... Bref.

J'attends la seconde saison avec impatience, même si je me demande comment elle va bien pouvoir se dérouler. En tous cas, Broadchurch est décidément une série à voir, qui nous prend aux tripes dès le premier épisode pour ne plus nous lâcher!
Bonne dégustation!

(Baaaah, et je viens de voir que les Américains sont déjà en train de préparer une adaptation! Ils sont sérieux?)
Broadchurch
Oberyn
9
Broadchurch

Recette d'une série réussie

Ingrédients : - Une petite bourgade d'Angleterre sans soucis apparents. - Un crime bien sombre. - Une victime innocente, un jeune garçon si possible. - Un flic au passé incertain et à la santé...

Lire la critique

il y a 8 ans

49 j'aime

9

Broadchurch
MauriceLapon
3
Broadchurch

Critique de Broadchurch par Maurice Lapon

Bonjour! Connais-tu l'émission de télédiffusion "Les investigations du connétable @John Broadchurch"? Il s'agit de: une émission de télédiffusion d'investigations de police avec le bonhomme de...

Lire la critique

il y a 8 ans

27 j'aime

9

Broadchurch
Truman-
8
Broadchurch

Critique de Broadchurch par Truman-

Je regrette que cette série ne soit pas naze car je ne peux pas faire le jeu de mot "BoredChurch", et oui BroadChurch est la définition même de la bonne série policière car tout les bons ingrédients...

Lire la critique

il y a 8 ans

24 j'aime

Reservoir Dogs
Oberyn
10

Are you gonna bark all day, little doggy?

Or are you gonna bite? Pour son premier film (sans compter l’abimé et très amateur « My Best Friend’s Birthday » bien évidemment), Quentin Tarantino, avec Reservoir Dogs, réinvente les codes du film...

Lire la critique

il y a 8 ans

148 j'aime

21

A Single Man
Oberyn
10
A Single Man

La tristesse d'un homme

Années 1960. George Falconer perd le goût de vivre quand il apprend par téléphone la mort de son compagnon, Jim, avec qui il partageait sa vie depuis seize ans. (Il ne sera même pas autorisé à aller...

Lire la critique

il y a 8 ans

55 j'aime

19

Broadchurch
Oberyn
9
Broadchurch

Recette d'une série réussie

Ingrédients : - Une petite bourgade d'Angleterre sans soucis apparents. - Un crime bien sombre. - Une victime innocente, un jeune garçon si possible. - Un flic au passé incertain et à la santé...

Lire la critique

il y a 8 ans

49 j'aime

9